Appel pour une Journée pan-canadienne d’actions le 22 novembre, Journée canadienne de l’habitation

Il y a une grave pénurie de logements sociaux au Canada. Cette situation est une conséquence directe du retrait, il y a 24 ans, du financement du gouvernement fédéral dans a réalisation de nouveaux logements de ce type et de la baisse de ses investissements pour maintenir en bon état ceux qu’il a contribué à réaliser, avant 1994. La situation a atteint un tel point de détérioration que des bâtiments s’effondrent faute de réparations et des milliers d’unités sont actuellement placardées, notamment à Toronto. Malgré leur manque d’entretien, tous les logements sociaux disponibles sont littéralement occupés et nombre de ménages inscrits sur les listes d’attente doivent patienter plus d’une décennie pour y accéder, surtout dans les grands centres urbains.

Pendant ce temps, le prix des loyers sur le marché privé augmente abusivement, sans égard à la capacité de payer des locataires et dans bien des cas, sans travaux pour maintenir ou remettre les logements en état. Les mécanismes de contrôle des loyers sont déficients dans de nombreuses provinces, menant les locataires à faible revenu vers l’itinérance. Le logement, bien qu’il soit un besoin fondamental et un droit humain, est actuellement traité comme une marchandise achetée et vendue pour un maximum de profits.

Malgré leur promesse d’une Stratégie sur le logement visant à ce que tous les ménages canadiens « disposent d’un logement répondant à leurs besoins et qui est abordable », les Libéraux fédéraux annoncent un plan de dépenses de seulement 11,2 milliards $ répartis sur 11 ans, dont il ne cesse de retarder la mise en œuvre. Dans les deux années précédant les prochaines élections générales, le gouvernement Trudeau prévoit dépenser moins de 336 millions $. Si toute la somme était dédiée au développement du logement social, elle permettrait d’en augmenter le nombre d’à peine 0,1 % Leurs actes ne sont pas à la hauteur de leurs engagements !

Appel à l’action:

Parce que 1,5 million de ménages canadiens ont des besoins impérieux de logement, le plan libéral doit absolument être revu et bonifier. En ce 22 novembre, Journée canadienne sur le logement, nous appelons les groupes, partout au Canada, à s’unir pour exiger que les Libéraux de Justin Trudeau, dépensent 100 % des 11,2 milliards $ budgétés pour leur Stratégie canadienne sur le logement au cours du présent mandat, et que la somme soit essentiellement utilisée pour construire et rénover des logements sociaux. Nous invitons les groupes à endosser cet appel et à organiser des actions locales pour rendre visible les besoins des mal-logéEs dans leurs communautés. Notre appel vise à obtenir une réponse favorable et concrète à ces revendications et respecte l’autonomie locale dans le choix des actions et des tactiques.

Nous demandons au gouvernement Trudeau de :

  1. Dépenser, d’ici la fin de leur présent mandat, l’entièreté des 11,2 milliards $ annoncés pour la Stratégie canadienne sur le logement, afin de répondre à la crise du logement social dont souffre le Canada.
  2. Renouveler les subventions fédérales destinées aux locataires à faible revenu qui habitent dans les logements sociaux réalisés avant 1994.
  3. Financer la réalisation de nouveaux logements sociaux incluant des subventions pour les ménages pauvres leur garantissant un loyer ne dépassant pas 30 % de leur revenu.
  4. Soutenir la lutte à l’itinérance en préservant une approche globale et communautaire, misant sur une diversité d’interventions.

Joignez-vous à nous! 

Une invitation de:

Ontario Coalition Against Poverty (OCAP) – Ontario
Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)Québec
Carnegie Community Action Project (CCAP)British Columbia

Si vous endossez cet appel à l’action et organisez une action locale, envoyez-nous un message à ocap@tao.ca. Pour le Québec, il faut contacter le FRAPRU à frapru@frapru.qc.ca.