Bulletin 127 – Hiver 2013

Spécial Commission populaire itinérante sur le droit au logement.

Laval, une ville sans pauvreté ou problèmes de logement?

Le mythe de Laval, ville supposément sans grands problèmes de pauvreté ou de logement, a été sérieusement démenti par les 17 témoignages entendus, le 18 octobre, lors du passage de la Commission populaire itinérante. Groupes et locataires ont, à tour de rôle, nommé des réalités trop souvent tues dans cette municipalité que l’ex-maire Gilles Vaillancourt a dirigé d’une main de fer pendant près de 25 ans  : rareté des logements, loyers trop élevés, moisissures ou punaises de lit dont les propriétaires ne veulent pas s’occuper, discrimination et harcèlement, itinérance, etc.

Lire la suite »

Un marché à la défaveur des locataires dans Lanaudière

Discrimination, insalubrité et manque de logements sociaux sont les trois principaux sujets qui ont fait surface lors de l’audience de la Commission à Joliette, une ville où 60,5 % de la population est locataire.

Lire la suite »

Cris du cœur à Lévis

La hausse marquée du coût des logements a été dénoncée à maintes reprises, lors de l’audience de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement à Lévis. C’est une locataire de 53 ans, qui a perdu son emploi l’année dernière, qui a le mieux décrit le problème d’incapacité de payer auquel font face bien des locataires de la région Chaudière-Appalaches. Elle a expliqué qu’elle doit payer 480 $ par mois pour un logement minuscule, alors qu’elle ne reçoit que 589 $ d’aide sociale, ce qui ne lui laisse pour le mois que 109 $ pour tous ses autres besoins essentiels. «  Je fais quoi, moi  ?  », a-t-elle lancé, en précisant qu’elle est 114e sur la liste d’attente de l’Office municipal d’habitation pour un HLM.

Lire la suite »

Insalubrité et discrimination dans le Centre-du-Québec

Les témoignages entendus à Victoriaville, le 23 octobre, ont permis de constater jusqu’à quel point le droit au logement est entravé dans le Centre-du-Québec, notamment en raison d’un parc locatif qui se dégrade et entraîne son lot d’insalubrité. Ainsi, plusieurs ménages seraient mal-logés et ce, au détriment de leur santé physique et mentale.

Lire la suite »

Estrie : « La lutte pour le droit au logement sera terminée quand on pourra parler de pauvreté au passé »

La question de la pauvreté a été au cœur de nombreux témoignages lors de l’audience de Sherbrooke, le 13 novembre. La grave pénurie de logements qui y a sévi durant quelques années est terminée, mais elle a laissé des marques profondes. Depuis 2006, le loyer moyen y a augmenté de 16 %, sans que les revenus ne suivent pour autant. Les ménages à faible revenu se trouvent fréquemment coincés dans des appartements en mauvais état, voire carrément insalubres. «  À Sherbrooke, ils sont 1 300 sur la liste d’attente des HLM  », a rappelé Normand Couture, coordonnateur de l’Association des locataires de Sherbrooke qui organisait l’évènement en Estrie.

Lire la suite »

Montréal: une ville pour qui  ?

Une grande question ressortait au terme de l’audience de la Commission populaire itinérante qui s’est déroulée à Montréal, le 7 novembre  : «  Le droit au logement peut-il être compatible avec la recherche absolue de profits, la spéculation, la marchandisation de l’habitat et de la ville  ?  » Si elle avait été posée aux 250 personnes qui ont entendu la cinquantaine de témoignages présentés, la réponse aurait clairement été non.

Lire la suite »

Montérégie: « Un HLM, ça change pas une vie, mais ça aide à mieux la vivre »

L’émotion était très grande à Longueuil, le 21 novembre. Les trois groupes impliqués dans l’organisation de l’audience de la Montérégie (le Comité logement de la Rive-Sud, la Maison la Virevolte et le Comité logement Beauharnois) avaient prévu une «  valise des commissaires  » dans laquelle les personnes qui prenaient la parole pouvaient déposer un objet représentant pour elles le droit au logement.

Lire la suite »

Québec: pénurie persistante et spéculation, un mauvais mélange

Pas moins de 22 organismes et une douzaine de locataires ont fait entendre leurs voix, lors de l’audience de la Commission populaire à Québec, le 5 novembre. La pénurie persistante de logements locatifs, l’explosion du coût des loyers, une faible construction d’appartements voués à la location et la transformation d’une partie d’entre eux en condominiums expliquent cette mobilisation exceptionnelle.

Lire la suite »

Gatineau: l’autre côté de l’Outaouais

Les spécificités de la situation de l’habitation en Outaouais québécois ont été mises en lumière, lors de l’audience de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement, à Gatineau, le 30 octobre. Tout au long de la journée, les commissaires ont entendu 27 organismes et individus témoigner des multiples difficultés à se loger dans une région pourtant reconnue comme riche, mais où la pauvreté est omnipré­sente.

Lire la suite »

Un organisme de défense des droits des locataires ne serait pas de trop à Maniwaki

C’est à Maniwaki, en Outaouais, une ville où 15 % de la population s’identifie comme autochtone, que la Commission populaire a tenu audience, le 29 octobre dernier. L’évènement était organisé en collaboration avec l’Association d’entraide et de solidarité communautaire de la Haute-Gatineau (ASEC), un organisme de défense de droits actif dans la région depuis plusieurs années.

Lire la suite »