• Matériel de mobilisation

  • carte

  • Nouvelles de la marche

  • Programmation

  • Appuis

  • Marcher

Marche 2018

Nous marchons pour être logé.e.s et non délogé.e.s

Déclaration des marcheurs et marcheuses (29 septembre 2019)

Nous avons marché sur des territoires autochtones non-cédés
Nous sommes des locataires
Nous sommes des familles
Nous sommes des personnes seules
Nous sommes des aînées
Nous sommes des personnes en situation de handicap
Nous sommes des personnes migrantes
Nous sommes des personnes racisées
Nous sommes des personnes sans statut
Nous sommes mal nourris
Nous sommes des personnes en situation de pauvreté
Nous sommes des personnes analphabètes
Nous sommes des personnes itinérantes
Nous sommes des femmes
Nous sommes des personnes travailleuses
Nous sommes précaires ou sans-emploi
Nous sommes des personnes étudiantes
Nous sommes solidaires des conditions de logement des peuples autochtones
Nous sommes enragées
Nous sommes mal-logées

Nous marchons :

Lire la suite »

Lumière sur le droit au logement: projet d’art militant

Dans le cadre de sa grande marche De villes en villages pour le droit au logement entre Ottawa et Québec entre Ottawa du 2 au 29 septembre 2018, le FRAPRU a mené un projet d’art participatif et collectif sous le thème Lumière sur le droit au logement.

Lire la suite »

Grande manifestation pour les derniers kilomètres d’une marche historique de 28 jours pour le droit au logement

Québec, le 29 septembre 2018 – C’est aujourd’hui que la marche De villes en villages pour le droit au logement, organisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), termine son périple de 560 kilomètres entre Ottawa et Québec. Plusieurs centaines de personnes de Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais, Montréal, l’Abitibi, la Montérégie, l’Estrie, la Mauricie et du Bas-Saint-Laurent sont attendues sur les Plaines d’Abraham pour accueillir les marcheurs et marcheuses partis de la capitale fédérale le 2 septembre, et franchir à leurs côtés les derniers kilomètres jusqu’à l’Assemblée nationale. Elles demandent au prochain gouvernement québécois de reconnaître le droit au logement et de rehausser ses investissements dans le logement social. Lire la suite »

La grande marche pour le droit au logement entre Ottawa et Québec traverse la MRC de Portneuf

Deschambault-Grondines, le 25 septembre 2018 – C’est dans Portneuf que la grande marche De villes en villages pour le droit au logement, passera le cap des 500 km cette semaine. Les marcheurs et marcheuses du FRAPRU de différentes régions du Québec, sont partis d’Ottawa le 2 septembre en direction de Québec pour mettre en lumière les conséquences des graves problèmes de logement qui perdurent dans les différentes régions du Québec et réclamer des engagements ambitieux du gouvernement fédéral et de la part des partis espérant former le prochain gouvernement québécois. Lire la suite »

La grande marche pour le droit au logement s’arrête à Trois-Rivières: Les partis politiques sommés de s’engager à lutter contre la pauvreté


Trois-Rivières, le 23 septembre 2018 – La grande marche De villes en villages pour le droit au logement organisée par le FRAPRU amorce la dernière de ses quatre semaines aujourd’hui alors qu’elle traversera Trois-Rivières. Pour cette journée consacrée au thème du droit à un revenu suffisant, des membres du Collectif pour un Québec sans pauvreté, du Front commun des personnes assistées sociales du Québec et d’autres organisations de la Mauricie s’y sont donné rendez-vous pour partager un bout de route avec les marcheuses et les marcheurs. Lire la suite »

La grande marche pour le droit au logement arrive à Trois-Rivières et s’inquiète du sort des personnes aînées

Trois-Rivières, le 22 septembre 2018 – C’est aux portes de Trois-Rivières que la grande marche De villes en villages pour le droit au logement organisée par le FRAPRU franchira le 400e des 550 kilomètres de son périple entre les deux capitales.

La grande marche, à laquelle participent aujourd’hui une quarantaine de personnes vise à réclamer des engagements ambitieux de la part des gouvernements afin qu’ils mettent un terme aux graves problèmes de logement qui perdurent dans les différentes régions du Québec, comme en Mauricie où les besoins sont urgents selon le Comité logement Trois-Rivières, activement impliqué dans la grande marche : « Selon les données du Recensement de 2016, en Mauricie, 6440 ménages locataires vivant dans un logement trop cher, en mauvais état ou trop petit ont des besoins impérieux de logement, c’est le cas de 3865 ménages locataires de Trois-Rivières », explique Diane Vermette, coordonnatrice du groupe.

Les personnes aînées : parmi les plus mal logées

La journée du 22 septembre est consacrée aux difficultés rencontrées par les personnes aînées dans l’accès au logement.    Lire la suite »

Le logement social, pour les femmes, c’est vital ! – Passage de la marche De villes en villages pour le droit au logement en Mauricie

Louiseville, le 21 septembre 2018 – La grande marche du FRAPRU partie d’Ottawa le 2 septembre sous le thème De villes en villages pour le droit au logement est arrivée en Mauricie à son 380ème kilomètre, hier soir. Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), la Fédération des femmes du Québec (FFQ), l’R des centres de Femmes, le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec, le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC), le Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) et la Table de concertation des femmes de la Mauricie se sont réunis afin de mettre en lumière les dénis de droit au logement vécus par les femmes, à l’occasion d’une journée thématique. Les regroupements, leurs membres, les marcheurs et les marcheuses sont ainsi plus d’une centaine de personnes à marcher tout au long de la journée, pour revendiquer que Québec et Ottawa investissent dans le logement social à la hauteur des besoins criants, notamment pour les femmes, plus nombreuses à y avoir recours. Lire la suite »

Passage à Sorel-Tracy de la marche De villes en villages pour le droit au logement: un code du logement provincial revendiqué

Sorel-Tracy, le 19 septembre 2018 – Alors que les marcheurs et marcheuses partis d’Ottawa le 2 septembre ont parcouru 350 de leurs 550 kilomètres en direction de Québec, la grande marche De villes en villages pour le droit au logement, s’est arrêtée à Sorel-Tracy. La marche, à laquelle participent à relai plus de 200 personnes différentes, dont une vingtaine effectuent l’entièreté des 550 km, vise à réclamer des engagements ambitieux de la part des gouvernements afin qu’ils mettent un terme aux graves problèmes de logement qui perdurent dans les différentes régions du Québec. Les deux organismes impliqués dans la défense du droit au logement à Sorel-Tracy, Action logement Pierre-De-Saurel et le Groupe de ressources techniques en habitation de la région de Sorel ainsi que plusieurs autres organismes se sont joint au marcheurs et marcheuses à leur arrivée au centre-ville. Lire la suite »

Insalubrité des logements : Le FRAPRU et le RCLALQ revendiquent un code du logement provincial

Montréal et Contrecoeur, le 19 septembre 2018 – Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) joint aujourd’hui la Marche De villes en villages pour le droit au logement organisée par le FRAPRU pour réclamer un code du logement provincial. Afin de lutter efficacement contre les conditions insalubres de logement, les deux regroupements pressent le prochain gouvernement à doter la province d’une législation qui protègera la santé et la sécurité des locataires. Lire la suite »

La grande marche pour le droit au logement traverse Montréal: Le FRAPRU appelle les partis politiques à sortir de leur inertie envers les problèmes de logement

Montréal, le 13 septembre 2018 – Alors que la grande marche De villes en villages pour le droit au logement a franchit son 200e kilomètre sur l’île de Montréal, le FRAPRU s’impatiente devant le mutisme de la Coalition Avenir Québec face aux problèmes de logement qui sévissent sur tout le territoire québécois et à la faiblesse des propositions libérale et péquiste pour y mettre un terme.

Au matin du premier débat des chefs télévisé, le regroupement se désole que, malgré tous ses efforts et l’ampleur des appuis qu’il a recueillis, les principaux partis politiques aspirant à gouverner le Québec continuent d’ignorer ce qu’il qualifie de crise permanente du logement Lire la suite »