Nouvelles

Dossier noir Logement et pauvreté 2018

Le FRAPRU publie aujourd’hui la 7ème édition du Dossier noir logement et la pauvreté au Québec . Rédigé à partir des données du recensement mené par Statistique Canada en 2016, il dresse le portrait de la situation du logement au Québec.  Il s’attarde plus particulièrement aux dénis du droit au logement vécus par les ménages pauvres, les femmes, les personnes seules et aînées, les familles monoparentales, les ménages récemment immigrés, les Autochtones, les personnes en situation de handicap et les jeunes.  Il jette également un coup d’œil sur l’état du droit au logement et l’avenir du logement social.

Bilan du 1er juillet: Des solutions sont à portée de main pour régler les problèmes de logement,

Montréal, le 2 juillet 2018 – Au lendemain de la grande journée de déménagements, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’inquiète des conséquences de la rareté de logements à prix abordable. À cette occasion, le regroupement provincial lance son 7ème Dossier noir sur le logement et la pauvreté, lequel fait le point sur la situation des ménages locataires au Québec. À la veille du déclenchement des élections québécoises, le regroupement soutient que le gouvernement québécois a tous les moyens à disposition pour diminuer drastiquement les problèmes de logement et permettre aux ménages à faible et à modeste revenus de rester dans leurs quartiers, même s’ils sont en proie à la gentrification.

Plusieurs ménages locataires toujours dans une situation précaire
Malgré la disponibilité de logements à louer, 123 de locataires à travers la province ont encore appelé à l’aide, parce qu’ils craignaient de se retrouver à la rue le 1er juillet. Lire la suite »

Le FRAPRU obtient l’appui de 500 organisations pour sa marche de 500 km entre Ottawa et Québec

Québec, le 1er juin 2018 – Plus de 150 personnes ont parcouru à pied (ou en roulant) cet après-midi les 6 km séparant l’Université Laval de l’Assemblée nationale, une avant-première de la grande marche pour le droit au logement que le Front d’action populaire en réaménagement urbain organise en septembre prochain, entre Ottawa et Québec. Réunis pour le 38e Congrès du FRAPRU, les marcheuses et les marcheurs proviennent de différentes régions étaient accompagnées de personnes alliées de la capitale

Le FRAPRU et ses groupes membres demandent aux deux paliers de gouvernement d’assumer pleinement leurs responsabilités face aux graves dénis du droit au logement qui perdurent. Selon Statistique Canada, pas moins de 244 120 ménages locataires du Québec ont des besoins impérieux de logement et vivent dans un logement trop cher, trop petit ou en mauvais état. Dans la région de la Capitale-nationale, 20 015 ménages locataires sont dans cette situation. Lire la suite »

Grande marche entre Ottawa et Québec: De villes en villages pour le droit au logement

Le FRAPRU organise une grande marche, d’Ottawa à Québec, du 2 au 29 septembre 2018. Intitulée  « De villes en villages pour le droit au logement », il s’agit d’un parcours de plus de 500 km ; c’est sans doute son projet le plus ambitieux. Toutes les personnes ayant à cœur le droit au logement sont invitées à s’y joindre pour une ou plusieurs journées. 500 groupes sociaux ont appuyé cet événement

L’objectif est d’interpeler les deux paliers de gouvernement sur les graves dénis du droit au logement qui accablent les ménages locataires à faible revenu et sur l’insuffisance des investissements dans le domaine du logement social.

Tous les détails sur la marche -> www.frapru.qc.ca/grandemarche

Le droit au logement est malmené

Selon le recensement de 2016, 457 275 ménages locataires du Québec consacrent plus que la norme de 30 % de leur revenu pour se loger. Des centaines de milliers de personnes vivent dans des logements trop chers, en mauvais état, voire insalubres, ou trop petits. Ces mauvaises conditions de logement ont des impacts directs sur leur sécurité, leur santé et la pleine jouissance de leurs droits.

Les gouvernements n’investissement pas à la hauteur des besoins

Depuis 5 ans, seulement 9953 nouveaux logements sociaux on été livrés au Québec, alors que près de 40 000 ménages sont inscrits sur une liste d’attente pour un logement public (HLM), sans compter tous ceux espérant obtenir un logement dans une coopérative ou un OSBL d’habitation.

En 2018, Québec n’a budgété que 273 millions $, pour réaliser 3000 nouveaux logements sociaux, malgré des surplus de 4,4 milliards $ l’année précédente et une remise de 2,3 milliards $ en baisses d’impôts. Son manque d’investissements dans le logement social n’est donc pas un problème d’argent, mais bien de volonté politique.

Du côté d’Ottawa, la majorité des sommes allouées dans la Stratégie canadienne sur le logement seront dépensées après les élections, dans un deuxième mandat hypothétique du gouvernement Trudeau. Il fait attendre inutilement les ménages mal-logés et les personnes sans-abris. On ne sait pas quelle part sera allouée au développement de nouveaux logements sociaux et à l’aide aux ménages à faible revenu.

La marche « De villes en villages pour le droit au logement » vise à :

  • rendre visible les problèmes des personnes mal-logées;
  • renforcer les solidarités entre locataires, avec la population et les groupes alliés du mouvement pour le droit au logement ;
  • obtenir des gouvernements fédéral et québécois des investissements suffisants pour répondre aux besoins les plus urgents, c’est-à-dire réaliser, au Québec, 50 000 nouveaux logements sociaux, en 5 ans.

Des appuis majeurs

La marche obtient l’appui de 40 organisations nationales et 470 groupes locaux et régionaux de différentes régions. Une campagne d’appuis locaux et régionaux, menée par les groupes membres du FRAPRU, est également en cours.  Si votre organisation souhaite appuyer la marche, contactez-nous!

Ensemble, on avance!

Le 2 septembre 2018, des marcheuses et des marcheurs donneront le coup d’envoi en partant de la Colline parlementaire, à Ottawa. Leur programme est de marcher de 15 à 25 km par jour.

La marche fera halte dans 28 villes et villages du Québec:

Des activités sont prévues tout au long du parcours, dont une mobilisation à mi-chemin, à Montréal, le 13 septembre. La marche culmine en une grande manifestation de clôture à Québec, le samedi 29 septembre, à la veille des élections générales et de la Journée mondiale de l’habitat.

Pourquoi marcher 500km? 

Pourquoi marcher 500 km pour le droit au logement? Dans le cadre de sa campagne Le logement un droit, le FRAPRU est allé, à la fin de l’été 2017, dans 5 villes, pour recueillir des informations sur l’état du droit au logement et des témoignages de ménages mal-logés. Des dizaines de locataires ont témoigné de leurs besoins criants d’un logement adéquat et abordable. Une vidéo réalisée par Les Alters Citoyens donne un aperçu des témoignages recueillis à cette occasion et des conséquences du mal-logement sur les premières personnes concernées. La vidéo, de 5 minutes est sur You Tube.

Tout le matériel d’information et de mobilisation pour la marche est disponible ici ->

http://www.frapru.qc.ca/grandemarche-mobilisation/

Pour vous inscrire à la marche, remplissez le formulaire d’inscription avant le 15 juin, et contactez le groupe logement membre du FRAPRU le plus près de chez-vous.

Fluo et musique disco pour le droit au logement: Les comités logement de Montréal se mettent en forme pour la grande marche du FRAPRU

Montréal, le 19 avril 2018 – Une cinquantaine de militantes et de militants pour le droit au logement, membres des comités logement montréalais du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), se sont rassemblés ce matin, au coin des rues Sainte-Catherine et Berri, pour se mettre en forme. Ce rassemblement sportif se tient en prévision de la grande marche de 500 km organisée par le regroupement, qui reliera Ottawa et Québec, en septembre prochain. Lire la suite »

Début de la mobilisation à Québec en vue d’une marche de 500 km pour le droit au logement

Québec, le 19 avril 2018 – Les groupes membres du FRAPRU à Québec lancent aujourd’hui la mobilisation dans leurs quartiers respectifs en vue d’une marche de 500 km, organisée par le regroupement, à laquelle ils prendront part en septembre. Sous la bannière « De villes en villages pour le droit au logement », des marcheurs et marcheuses partiront d’Ottawa le 2 septembre 2018 et arriveront à Québec, où se tiendra une grande manifestation de clôture, le 29 septembre.

Le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, le Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) et le Comité logement d’aide aux locataires du secteur ouest de la Capitale (CLAL) participeront à la grande marche de septembre qui s’arrêtera dans 28 villes et villages du Québec, en alternant sur les deux rives du fleuve pour se conclure dans la Capitale. Les trois groupes tiennent aujourd’hui des activités locales de visibilité et de mobilisation. Ce matin, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste, auront lieu diverses actions de visibilité ainsi que du tractage sur la grande marche. Cet après-midi, une activité de redécoration urbaine se tiendra dans le quartier Saint-Sauveur. Ce soir, un atelier de mobilisation et un lancement local prendra place à Sainte-Foy.  Diverses autres activités de mobilisation auront lieu dans les prochaines semaines. Une marche régionale de 6 km reliant l’Université Laval à l’Assemblée nationale se tiendra notamment le 1er juin sous le thème « De quartiers en quartiers pour le droit au logement » et des lancements locaux auront lieu le 3 mai dans les quartiers Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste. Lire la suite »

Aide au logement et lutte à la pauvreté: Leitão aurait pu faire beaucoup mieux!

Montréal, le 27 mars 2018 – Même s’il se réjouit que le ministre des Finances, Carlos Leitão, n’ait pas attendu d’avoir terminé la refonte du programme AccèsLogis pour annoncer une nouvelle programmation de 3000 logements sociaux, le FRAPRU reste déçu de son cinquième budget. Selon le regroupement, pour améliorer « la qualité de vie de tous les Québécois », le ministre aurait dû profiter des surplus de 850 millions $ et des fonds annoncés par Ottawa dans sa Stratégie sur le logement pour augmenter significativement ses objectifs de développement du logement social, plutôt que de les maintenir au niveau actuel.

Tout en appréciant que les investissements consacrés à la réalisation de ces 3000 logements passent de 255 à 273 millions $, le FRAPRU craint toutefois que cela ne suffise pas. Lire la suite »

Pour un plus grand respect du droit au logement: Le FRAPRU marchera les 500 km séparant les deux capitales en septembre

Montréal, le 18 février 2018 – L’année de son 40ème anniversaire, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) entend réaliser son projet le plus ambitieux, une marche continue de plus de 500 km. Sous la bannière « De villes en villages pour le droit au logement », des militantes et des militants partiront d’Ottawa le 2 septembre 2018 et arriveront à Québec le 29 septembre, la veille des élections générales et de la Journée mondiale de l’Habitat. Le projet du regroupement reçoit déjà l’aval d’une trentaine d’organisations sociales nationales et de regroupements montréalais. Lire la suite »

Journée d’actions de la Campagne Engagez-Vous pour le communautaire – 30 000 signatures pour un meilleur financement du communautaire

Québec, le 7 février 2018  – La campagne Engagez-vous pour le communautaire dépose aujourd’hui à l’Assemblée nationale, alors que débute une journée d’actions régionales, une pétition demandant un réinvestissement de 475 millions $ dans les organismes d’action communautaire autonome dès le prochain budget.

Lire la suite »

Le FRAPRU interpelle le ministre Leitão: le prochain budget doit bonifier le financement d’AccèsLogis

Montréal, le 30 janvier 2018 — Alors que débutent les consultations pré-budgétaires, quelques centaines de membres et de groupes alliés du FRAPRU, de différentes régions, ont manifesté au centre-ville de Montréal ce matin pour interpeller le gouvernement Couillard sur l’urgence de répondre aux besoins pressants des milliers de locataires mal-logés. Le FRAPRU demande l’amélioration et la bonification d’AccèsLogis, le seul programme qui permette le développement de logements sociaux au Québec. Le regroupement s’adresse particulièrement au ministre des finances dont les bureaux ont été occupés durant 1 heure: « avant de se priver d’importants revenus en baissant les impôts, il devrait s’assurer que les programmes sociaux sont suffisamment financés » soutient sa porte-parole, Véronique Laflamme. Une vingtaine de militants et de militantes pour le droit au logement y ont installé des sacs de couchage pour bien illustrer leur message. Une tente et des sacs de couchage ont notamment été installés dans le hall du Centre de commerce mondial où se situent les locaux du ministre Leitão. Lire la suite »