Pour garantir le droit au logement, il faut investir à la hauteur des besoins !

 

Blocage du ministère des Finances, à Québec, le 19 janvier 2017, dès 6 h 45 du matin (photo : Réal Michaud).

Même s’ils contiennent des investissements en matière d’habitation, obtenus notamment grâce à la mobilisation, les budgets déposés en mars 2017, à Ottawa et à Québec, confirment le manque de volonté des gouvernements dans la mise en oeuvre du droit au logement.

Ni l’un, ni l’autre n’a apparemment décidé de s’attaquer sérieusement aux dénis du droit au logement, ni à lutter avec conviction contre la pauvreté. Pire, les gouvernements Trudeau et Couillard continuent de se priver de sommes considérables en diminuant la contribution fiscale des mieux nantis et en ne luttant pas efficacement contre l’évasion et l’évitement fiscal. Comme nous le scandons souvent : « De l’argent, il y en a dans les poches du patronat ! ».