Fluo et musique disco pour le droit au logement: Les comités logement de Montréal se mettent en forme pour la grande marche du FRAPRU

Montréal, le 19 avril 2018 – Une cinquantaine de militantes et de militants pour le droit au logement, membres des comités logement montréalais du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), se sont rassemblés ce matin, au coin des rues Sainte-Catherine et Berri, pour se mettre en forme. Ce rassemblement sportif se tient en prévision de la grande marche de 500 km organisée par le regroupement, qui reliera Ottawa et Québec, en septembre prochain.

Sous la bannière De villes en villages pour le droit au logement, des marcheurs et marcheuses partiront d’Ottawa le 2 septembre et arriveront à Québec le 29, veille de la Journée mondiale de l’Habitation et des élections générales; le cortège sera à Laval le 12 septembre et traversera Montréal le 13.

Au rythme d’exercices d’aérobie, les « athlètes » du droit au logement en ont profité pour dénoncer le mal-logement dans la métropole. Selon le dernier recensement, 87 000 ménages locataires montréalais consacrent plus de la moitié de leur revenu pour se loger, au détriment de leurs autres besoins essentiels. « Les loyers sont trop élevés pour les locataires à faible revenu », indique Céline Magontier, responsable des dossiers montréalais au FRAPRU; « sans compter le manque de grands logements véritablement abordables pour les familles et tous ceux qui sont en voie de devenir franchement insalubres », ajoute-t-elle.

Rappelant que près de 24 000 ménages sont inscrits sur la liste d‘attente de l’Office municipal d’habitation de Montréal, pour un HLM, la porte-parole insiste : « les ménages mal logés ont besoin de bien plus de logements sociaux ». Elle s’indigne que, malgré un contexte financier favorable, les fonds en provenance de Québec et d’Ottawa ne permettront de financer que 3000 nouveaux logements sociaux l’an prochain, pour l’ensemble du Québec. On ne sait pas encore combien, de ce nombre, Montréal pourra en réaliser avec les sommes et les pouvoirs que le gouvernement québécois lui a concédé, suite à la nouvelle loi sur la métropole et à l’entente Réflexe Montréal.

Les groupes de Montréal du FRAPRU invitent la population à s’inscrire pour la grande marche de septembre pour le droit au logement, qui s’arrêtera dans 28 villes et villages du Québec. « Dans tous les quartiers, d’autres actions semblables à celle de cet après-midi — assemblées publiques, lancements, ateliers sur le thème Femmes et logement, et même des clubs de marche — seront organisées d’ici là, », explique Céline Magontier. Les groupes de l’est, par exemple organisent La p’tite marche de quartiers en quartiers pour le droit au logement, le 16 juin. « On va partir de Montréal-Nord et finir dans Rosemont », annonce Caroline Magnier, du Comité logement de Rosemont. « Dans le Sud-Ouest, on a créé un club de marcheurs et marcheuses dont le plan de mise en forme se terminera par une marche de 10 km, le 22 août », ajoute Olivier Prud’homme-Richard, du POPIR Comité logement. Les personnes intéressées à participer à la marche, peu importe le nombre de jours, sont invitées à contacter le comité logement membre du FRAPRU de leur quartier.

Cette marche a déjà reçu l’appui de 370 organisations, dont une quarantaine de regroupements nationaux. Parmi la centaine de groupes montréalais de tous les secteurs, on compte notamment le Conseil central du Montréal métropolitain de la CSN, le Conseil régional de la FTQ, le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), la Coalition montréalaise des tables de quartier, le Syndicat de l’enseignement de l’Ouest de Montréal, la Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du Montréal métropolitain (FÉCHIMM), la TROVEP de Montréal, les groupes de ressources techniques Bâtir son quartier et Atelier Habitation Montréal.

Des actions de visibilité des membres du FRAPRU ont également lieu dans différents quartiers de Québec aujourd’hui.

Pour consulter la programmation précédent la marche De villes en villages pour le droit au logement -> http://www.frapru.qc.ca/category/marche2018/programmation/

– 30 –

Informations :

Céline Magontier, responsable des dossiers montréalais : (514) 850-1431 (cellulaire)

Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU, disponible à Québec : (418) 956-3403 (cellulaire)