Témoignage – Un autre monde est nécessaire, ensemble il devient possible !

p-2_photo_celine-magontier

Manifestation pour le logement social dans le cadre du Forum social mondial, à Côte-des-Neiges, 12 août 2016 (photo : Céline Magontier).

La 12e édition du Forum social mondial (FSM) s’est déroulée à Montréal du 9 au 14 août 2016. On y attendait 50 000 personnes de 120 pays pour participer à plus de 1500 activités. La participation a été toutefois moindre. C’était la première fois que le FSM avait lieu dans un pays du nord. La co-coordonnatrice, Carminda Mac Lorin, a mentionné que les demandes de visas de centaines d’invités internationaux et d’invitées internationales ont été refusées ou retardées, ce qui a, entre autres, contribué à ce que l’achalandage soit moindre qu’à Porto Allegre en 2005 (155 000 personnes) ou à Tunis en 2013 (60 000 personnes). Entre autres, cinq des six personnes en provenance de l’Afrique du Réseau No Vox se sont vu refuser leur visa.

Le Forum est un des plus grands rassemblements de la société civile qui sert à mettre en commun, promouvoir et défendre des solutions mises de l’avant par les citoyens et les citoyennes, les groupes communautaires, les mouvements sociaux et les autres organisations qui construisent un monde de solidarités, respectueux des limites de la planète et des êtres humains. C’est un moment d’échange pour changer le système qui ne satisfait les intérêts que d’une infime minorité, ce fameux 1% qui accapare la majorité des richesses.

Les thématiques abordées étaient multiples : parmi elles, la situation des femmes, les droits des autochtones, la démilitarisation et la guerre, les violations des droits humains par les compagnies minières, le racisme et la discrimination, les changements climatiques, la répression, le droit à l’habitat, à la terre et au logement, la sécurité alimentaire. Différentes manifestations ont aussi eu lieu pendant le FSM : marche d’ouverture, manifestation anticapitaliste, pour un salaire minimum à 15$ l’heure et pour protester contre les visas refusés.

Pour ma part, j’ai principalement participé, avec le FRAPRU et No Vox, aux assemblées de convergence des habitantEs pour le droit à l’habitat, au logement, à la terre et à vivre dans la ville. J’ai aussi pris part à la manifestation pour le logement social qui s’est rendue aux terrains de l’ancien hippodrome Blue Bonnets, à Côte-des-Neiges. Lors de ces rencontres et de la visite guidée des lieux où ont été menées des luttes significatives pour le logement social à Montréal, les échanges furent des moments très formateurs. Les rapprochements ainsi créés entre les différents réseaux favoriseront une meilleure collaboration. D’ailleurs, il a été convenu de plusieurs actions pour le mois d’octobre 2016.

J’ai beaucoup apprécié que le FSM se tienne à Montréal, sans cela je n’aurais pas pu y participer. Ça m’a permis de réaliser, en participant aux ateliers et en assistant aux conférences, que, partout dans le monde, des gens veulent un monde plus juste et plus solidaire et proposent des moyens d’y parvenir. Il faut passer de la réflexion à l’action : à bas le cynisme et le capitalisme !

par Sylvain Duchesne, militant au Comité logement Ville-Marie