Rapport sur le marché locatif de la SCHL: La crise est encore plus vive, constate le FRAPRU

Montréal, le 18 février 2022 Même si le Rapport sur le marché locatif de l’automne 2021, publié ce matin par la SCHL, montre une légère augmentation des taux de logements inoccupés dans la région métropolitaine de Montréal, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) constate que la pénurie de logements locatifs s’aggrave dans les autres régions métropolitaines du Québec, en particulier à Sherbrooke (0,9 %), Trois-Rivières (0,9), Gatineau (1,1 %) et Saguenay (1,7 %), ainsi que dans la presque totalité des centres urbains du Québec.

Lire la suite »

Manifestation pour un réinvestissement massif dans le logement social

Photo: André Querry

Montréal, le 12 février 2022– Alors que les histoires dramatiques de locataires malmenés par le marché continuent de s’accumuler et que les voix se multiplient pour réclamer un réinvestissement majeur dans le logement social, le FRAPRU a interpellé directement le premier ministre cet après-midi, à l’occasion d’une manifestation qui s’est terminée devant ses bureaux montréalais. Des meubles ont été laissés sur place, symbolisant le sort réservé aux locataires victimes d’éviction ne réussissant plus à se reloger, en l’absence d’alternatives.

Lire la suite »

Annonce du nouveau Programme d’habitation abordable Québec: le FRAPRU craint pour l’avenir d’AccèsLogis et dénonce l’ouverture au privé

Montréal, le 3 février 2022 – Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) réagit avec scepticisme au nouveau Programme d’habitation abordable Québec (PHAQ) présenté, ce matin, par la ministre de l’Habitation, Andrée Laforest et publié hier dans la Gazette officielle du Québec. Les détails dévoilés jusqu’à maintenant sur ce programme, d’abord annoncé lors de la mise à jour économique et financière du 25 novembre dernier, indiquent un virage majeur dans l’aide gouvernementale au logement, et ce sans qu’aucune consultation réelle n’ait été menée. Elle confirme la volonté de privatisation de l’aide au logement, alors que celle-ci avait été dénoncée avec véhémence par plusieurs organisations des 4 coins de la province.

Lire la suite »

Consultations prébudgétaires: Québec doit se concentrer sur le logement social

Montréal, le 25 janvier 2022 – Alors que le ministère des Finances vient de lancer ses consultations, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) divulgue aujourd’hui ses demandes budgétaires, avec un puissant sentiment d’urgence. Dans son mémoire qu’il vient de déposer, il réclame un grand chantier de 50 000 logements sociaux en 5 ans et la relance du programme AccèsLogis.

Le regroupement s’inquiète de la gravité et de la profondeur des crises que connaît présentement le Québec. À son avis, l’une des illustrations les plus convaincantes, est le nombre de ménages qui se sont retrouvés en sérieuses difficultés, aussi bien durant qu’après la période des déménagements du 1er juillet 2021. Selon l’organisme de défense du droit au logement, la situation s’est sérieusement détériorée au cours de la pandémie, à cause de la hausse fulgurante des loyers, ainsi que de l’accroissement du nombre d’évictions de locataires. Il évoque également l’effritement du parc de logements locatifs à bas loyer, qui pénalise particulièrement les populations les plus pauvres, les pratiques discriminatoires de plus en plus fréquentes lors de la recherche de logements, et l’itinérance visible qui a explosé dans toutes les grandes villes du Québec.

Lire la suite »

Hausse de loyer? Vous avez le droit de refuser!

Si vous recevez un avis d’augmentation de loyer, vous avez le droit de refuser la hausse si elle vous semble abusive, et de demeurer dans votre logement.

Quelque soit la durée du bail, votre propriétaire ne peut le modifier qu’une seule fois par 12 mois.

L’avis d’augmentation de loyer doit vous être fourni par écrit en inscrivant le montant de la hausse en dollars ou en pourcentage et celui-ci doit vous être envoyé dans les délais légaux, soit :

Lire la suite »

Semaine d’actions régionales dès le 12 février 2022: de l’argent pour le logement social maintenant!

Les crises du logement s’aggravent partout au Québec. Il manque de logements dans la majorité des régions. Plus de 244 000 ménages locataires du Québec vivent dans un logement trop petit, trop cher ou en mauvais état. Les hausses de loyer abusives et les évictions sont devenues le quotidien d’un trop grand nombre. Trouver un logement est devenu une quête impossible. Face à ces crises, plusieurs n’ont aucune alternative et sont à grand risque de se retrouver à la rue.

Lire la suite »

Les voix se multiplient pour dénoncer la privatisation de l’aide au logement

Montréal, le 13 janvier 2022 – La période des fêtes n’a pas affaibli la grogne contre l’important virage en matière d’aide au logement, annoncé lors de la mise à jour économique et financière du 25 novembre dernier. À l’initiative du FRAPRU et de ses groupes membres, plus de 320 lettres ont été adressées en quelques semaines au ministre des Finances, Éric Girard, ou au premier ministre, François Legault, pour s’opposer à la privatisation de l’aide au logement et demander qu’AccèsLogis ne soit pas remplacé par un nouveau programme élargissant le financement public au marché privé.

Lire la suite »

NON à la privatisation de l’aide au logement

La mise à jour économique et financière (minibudget) du 25 novembre du gouvernement de François Legault contient une attaque frontale contre le logement social, sous-financé depuis des années.

Il prévoit un nouveau programme de logements « abordables » axé sur le financement du marché privé, en remplacement d’AccèsLogis et pas un sou n’est prévu pour celui-ci, le seul programme québécois permettant encore le développement de logements sociaux et communautaires.

Il est inacceptable que le gouvernement détourne les fonds du logement social et communautaire au profit du privé, alors que la pénurie de logements locatifs et la hausse rapide du coût des loyers frappe les locataires du Québec. Non à la privatisation des programmes sociaux !

Québec doit corriger le tir sans plus attendre, en ajoutant dans son prochain budget toutes les sommes requises pour lancer une nouvelle programmation d’AccèsLogis, de 10 000 unités dès cette année.

Il ne faut pas laisser passer ça!

À l’initiative du FRAPRU et de ses membres, plus de 320 lettres ont été envoyées, depuis la fin de l’année 2021, au ministre des Finances et au premier ministre Legault.  Le FRAPRU remercie tous ses alliés pour cette belle solidarité. Avec l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, la Confédération québécoise des coopératives d’habitation, la Fédération des locataires de HLM du Québec et le Réseau québécois des OSBL d’habitation, participe également à une opération de visibilité.

Nous vous invitons à rendre visible votre opposition à cette privatisation inacceptable des politiques d’aide au logement et interpeller le gouvernement du Québec, en utilisant la vignette suivante, dans vos bulletins interne, sur vos suites web, sur vos réseaux sociaux.

Matériel à télécharger:

300

Le minibudget prend parti pour le marché privé, celui-là même qui nourrit la crise du logement actuelle!

Dans le mini budget qu’il vient de déposer, le ministre des Finances abandonne son programme AccèsLogis et mets tous ses œufs dans le panier du secteur privé. Il annonce 2200 unités de logements « abordables », en précisant en conférence de presse que ce ne sont pas des logements sociaux, hors marché (bien qu’on comprend à la lecture des documents que des logements sociaux et communautaires pourraient être réalisés avec ce programme, il n’y a aucune assurance que les mesures seront réservées au logement communautaire et la pérennité du logement social). Il annonce du même souffle 1500 subventions de supplément au loyer, à verser au secteur privé, en recyclant 500 unités d’urgence prévues pour le 1er juillet et en ajoutant 1000 autres de plus), tout ça dans un contexte où plusieurs propriétaires avantagés par la pénurie logements, refusent ces subventions.

Lire la suite »

Minibudget du 25 novembre: Des investissements supplémentaires immédiats nécessaires pour contrer la crise du logement et faire lever de terre des milliers de logements sociaux et communautaires

Montréal, le 21 novembre 2021 – Alors que plusieurs villes viennent de se doter d’objectifs clairs de réalisation de plusieurs milliers de logements sociaux et communautaires au sortir de la campagne électorale municipale, les attentes envers le minibudget qui sera déposé le 25 novembre sont grandes dans le milieu communautaire en habitation. L’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ), la Confédération québécoise des coopératives d’habitation (CQCH), la Fédération des locataires de HLM du Québec (FLHLMQ),  le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Réseau québécois des OSBL d’habitation (RQOH) sonnent l’alarme : si le ministre des Finances ne prévoit pas d’investissements supplémentaires immédiats, les centaines de nouveaux logements sans but lucratif, coopératifs et publics attendus dans plusieurs régions du Québec devront encore attendre.

Lire la suite »