Logement et pauvreté à Montréal : le mal logement persiste, surtout pour les oubliés de la relance économique

Montréal, le 9 novembre 2018 — Au lendemain du dépôt du budget 2019 de l’administration Plante, le FRAPRU fait le point sur le logement et la pauvreté à Montréal. Le regroupement démontre notamment que si la Ville souhaite réellement répondre aux besoins des ménages mal logés sur son territoire, elle doit revoir ses ambitions en matière de logement social ainsi que corriger son plan de match de lutte à l’insalubrité.

À partir de chiffres, souvent inédits, du recensement mené en 2016 par Statistique Canada, le FRAPRU révèle que malgré la relance économique, il y a persistance de problèmes graves de mal-logement dans la métropole. Lire la suite »

Manifestation Trudeau doit se réveiller: Ça prend des $$$ pour le logement social

Le 22 novembre 2018 marque le 1er anniversaire de la Stratégie canadienne sur le logement.

Après 1 an, les personnes mal-logées n’ont pas grand-chose à fêter!  Les budgets 2016, 2017 et 2018 prévoient surtout des sommes qui seront dépensées après les élections fédérales d’octobre 2019, dans un potentiel 2e mandat libéral. Une loi reconnaissant le droit au logement se fait toujours attendre, après de nombreuses consultations. Face à ce marasme : Trudeau doit se réveiller !

Au Québec seulement, 457 340 ménages locataires consacrent plus de la norme de 30 % de leur revenu pour se loger, dont 195 635 ménages qui y consacrent plus de la moitié. C’est inacceptable pour un pays aussi riche que le nôtre.  Ces personnes ne peuvent pas attendre encore 10 ans.

Le Canada a les moyens de faire mieux et de faire plus ! Il faut assurer la protection des logements sociaux existants, développer du logement social réellement abordable pour les ménages à faible revenu et les personnes sans logis et reconnaître le droit au logement.

Notre impatience ne fait que s’accroître… Le 22 novembre prochain, nous nous ferons entendre aux bureaux de circonscription du ministre responsable de l’habitation, Jean-Yves Duclos.

Rassemblement à 13h00, au Centre communautaire Saint-Roch, 230 du Pont, Québec

Matériel de mobilisation

Nouvelle ministre de l’Habitation: Le FRAPRU demande des engagements immédiats en faveur d’AccèsLogis

Montréal, le 18 octobre 2018 – Le FRAPRU espère que la présence  d’une ministre responsable de l’habitation dans le cabinet caquiste, nommé cet après-midi traduise l’importance qui sera accordée  aux dossiers logement dans l’agenda du nouveau gouvernement. Il espère que le gouvernement Legault lancera rapidement un signal clair en allant de l’avant avec la réforme du programme AccèsLogis, attendue depuis des mois. Lire la suite »

Lumière sur le droit au logement: projet d’art militant

Dans le cadre de sa grande marche De villes en villages pour le droit au logement entre Ottawa et Québec entre Ottawa du 2 au 29 septembre 2018, le FRAPRU a mené un projet d’art participatif et collectif sous le thème Lumière sur le droit au logement.

Lire la suite »

Grande marche entre Ottawa et Québec: De villes en villages pour le droit au logement

Tout le mois de septembre, des militantes et militants pour le droit au logement ont marché les 560 km reliant Ottawa et Québec. Si on compte toutes les personnes qui se sont jointes aux 200 marcheurs et marcheuses, à un moment ou à un autre, ce sont des centaines de personnes qui auront pris part à cette grande marche de 28 jours. Événement le plus ambitieux des 40 ans d’histoire du FRAPRU, De villes en villages pour le droit au logement visait à mettre en lumière les graves dénis du droit au logement qui sévissent, partout au Québec, et à réclamer des engagements ambitieux de la part des gouvernements afin d’y mettre un terme

En plus des centaines d’appuis obtenus d’organisations, tant québécoises que canadiennes et internationales, en cours de route, la marche du FRAPRU a également reçu le soutien de la population, de municipalités, de maires de villages, d’organisations communautaires, syndicales et religieuses de divers horizons.

Le détails des activités de la marche et sa programmation peuvent toujours être consultée dans la section dédiée et on peut avoir une aperçu de la motivation des militantes et militants pour le droit au logement en visionnant une vidéo tournée lors de la manifestation de clôture. Lire la suite »

Grande manifestation pour les derniers kilomètres d’une marche historique de 28 jours pour le droit au logement

Québec, le 29 septembre 2018 – C’est aujourd’hui que la marche De villes en villages pour le droit au logement, organisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), termine son périple de 560 kilomètres entre Ottawa et Québec. Plusieurs centaines de personnes de Québec, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de l’Outaouais, Montréal, l’Abitibi, la Montérégie, l’Estrie, la Mauricie et du Bas-Saint-Laurent sont attendues sur les Plaines d’Abraham pour accueillir les marcheurs et marcheuses partis de la capitale fédérale le 2 septembre, et franchir à leurs côtés les derniers kilomètres jusqu’à l’Assemblée nationale. Elles demandent au prochain gouvernement québécois de reconnaître le droit au logement et de rehausser ses investissements dans le logement social. Lire la suite »

Une marche historique de 28 jours pour le droit au logement débute devant le Parlement canadien

Ottawa, le 2 septembre 2018 – C’est aujourd’hui que débute dans la capitale fédérale la marche De villes en villages pour le droit au logement, organisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Plus de 250 personnes provenant de l’Outaouais, Montréal, Québec, l’Estrie, la Montérégie et le Bas-Saint-Laurent ont donné le coup d’envoi à la marche de 550 km qui prendra fin à Québec le 29 septembre. Cette mobilisation, la plus ambitieuse des 40 ans d’histoire du FRAPRU, vise à mettre en lumière les graves dénis du droit au logement qui sévissent au Québec et au Canada, à sensibiliser la population et à réclamer des investissements suffisants de la part des gouvernements afin d’y mettre un terme.

Devant le Parlement, la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme, a interpellé le gouvernement Trudeau afin qu’il reconnaisse formellement le droit au logement Lire la suite »

Une lanterne avec les paroles de personnes mal-logées installée devant le Parlement canadien.

À la veille du grand départ de la marche De villes en villages pour le droit au logement, demain à 10h30, une grande lanterne avec les paroles de personnes mal-logées est installée devant le Parlement canadien.

La lanterne géante, produite par l’artiste engagée Claude Majeau a été réalisé avec les dessins et les mots de 80 personnes mal logées.

Lors d’une série d’activités exploratoires sur la thématique des états de manque produit par les difficiles conditions de logement, les participantes et participants ont réalisé de petites lanternes chinoises.

Tout comme l’expression « éclairer la lanterne de quelqu’un », le projet « Lumière sur le droit au logement » vise à faire comprendre la dure réalité des personnes mal logées au Québec autrement que par des statistiques.

Espérons que le gouvernement Trudeau fasse davantage pour répondre à l’espoir de toutes ces personnes  mal-logé.e.s ou itinérantes d’avoir enfin un logement social !

Tout au long de la marche, les lanternes géantes veilleront à ce que la situation des mal-logées soit visible dans les différentes régions du Québec.

Pour en savoir plus sur les lanternes: http://www.frapru.qc.ca/lanternes/
Pour tout savoir sur la programmation de la marche: http://www.frapru.qc.ca/category/marche2018/programmation/

More infos in English about the March: https://bit.ly/2wqOG7f

#DeVillesEnVillages

Dossier noir Logement et pauvreté 2018

Le FRAPRU a publié le 1er juillet 2018 la 7ème édition du Dossier noir logement et la pauvreté au Québec .

Rédigé à partir des données du recensement mené par Statistique Canada en 2016, il dresse le portrait de la situation du logement au Québec.  Il s’attarde plus particulièrement aux dénis du droit au logement vécus par les ménages pauvres, les femmes, les personnes seules et aînées, les familles monoparentales, les ménages récemment immigrés, les Autochtones, les personnes en situation de handicap et les jeunes.  Il jette également un coup d’œil sur l’état du droit au logement et l’avenir du logement social.

Bilan du 1er juillet: Des solutions sont à portée de main pour régler les problèmes de logement,

Montréal, le 2 juillet 2018 – Au lendemain de la grande journée de déménagements, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’inquiète des conséquences de la rareté de logements à prix abordable. À cette occasion, le regroupement provincial lance son 7ème Dossier noir sur le logement et la pauvreté, lequel fait le point sur la situation des ménages locataires au Québec. À la veille du déclenchement des élections québécoises, le regroupement soutient que le gouvernement québécois a tous les moyens à disposition pour diminuer drastiquement les problèmes de logement et permettre aux ménages à faible et à modeste revenus de rester dans leurs quartiers, même s’ils sont en proie à la gentrification.

Plusieurs ménages locataires toujours dans une situation précaire
Malgré la disponibilité de logements à louer, 123 de locataires à travers la province ont encore appelé à l’aide, parce qu’ils craignaient de se retrouver à la rue le 1er juillet. Lire la suite »