La grande marche pour le droit au logement arrive à Trois-Rivières et s’inquiète du sort des personnes aînées

Trois-Rivières, le 22 septembre 2018 – C’est aux portes de Trois-Rivières que la grande marche De villes en villages pour le droit au logement organisée par le FRAPRU franchira le 400e des 550 kilomètres de son périple entre les deux capitales.

La grande marche, à laquelle participent aujourd’hui une quarantaine de personnes vise à réclamer des engagements ambitieux de la part des gouvernements afin qu’ils mettent un terme aux graves problèmes de logement qui perdurent dans les différentes régions du Québec, comme en Mauricie où les besoins sont urgents selon le Comité logement Trois-Rivières, activement impliqué dans la grande marche : « Selon les données du Recensement de 2016, en Mauricie, 6440 ménages locataires vivant dans un logement trop cher, en mauvais état ou trop petit ont des besoins impérieux de logement, c’est le cas de 3865 ménages locataires de Trois-Rivières », explique Diane Vermette, coordonnatrice du groupe.

Les personnes aînées : parmi les plus mal logées

La journée du 22 septembre est consacrée aux difficultés rencontrées par les personnes aînées dans l’accès au logement.    Lire la suite »

Le logement social, pour les femmes, c’est vital ! – Passage de la marche De villes en villages pour le droit au logement en Mauricie

Louiseville, le 21 septembre 2018 – La grande marche du FRAPRU partie d’Ottawa le 2 septembre sous le thème De villes en villages pour le droit au logement est arrivée en Mauricie à son 380ème kilomètre, hier soir. Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), la Fédération des femmes du Québec (FFQ), l’R des centres de Femmes, le Regroupement québécois des Centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS), le Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec, le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC), le Centre d’éducation et d’action des femmes (CÉAF) et la Table de concertation des femmes de la Mauricie se sont réunis afin de mettre en lumière les dénis de droit au logement vécus par les femmes, à l’occasion d’une journée thématique. Les regroupements, leurs membres, les marcheurs et les marcheuses sont ainsi plus d’une centaine de personnes à marcher tout au long de la journée, pour revendiquer que Québec et Ottawa investissent dans le logement social à la hauteur des besoins criants, notamment pour les femmes, plus nombreuses à y avoir recours. Lire la suite »

Insalubrité des logements : Le FRAPRU et le RCLALQ revendiquent un code du logement provincial

Montréal et Contrecoeur, le 19 septembre 2018 – Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) joint aujourd’hui la Marche De villes en villages pour le droit au logement organisée par le FRAPRU pour réclamer un code du logement provincial. Afin de lutter efficacement contre les conditions insalubres de logement, les deux regroupements pressent le prochain gouvernement à doter la province d’une législation qui protègera la santé et la sécurité des locataires. Lire la suite »

La grande marche pour le droit au logement traverse Montréal: Le FRAPRU appelle les partis politiques à sortir de leur inertie envers les problèmes de logement

Montréal, le 13 septembre 2018 – Alors que la grande marche De villes en villages pour le droit au logement a franchit son 200e kilomètre sur l’île de Montréal, le FRAPRU s’impatiente devant le mutisme de la Coalition Avenir Québec face aux problèmes de logement qui sévissent sur tout le territoire québécois et à la faiblesse des propositions libérale et péquiste pour y mettre un terme.

Au matin du premier débat des chefs télévisé, le regroupement se désole que, malgré tous ses efforts et l’ampleur des appuis qu’il a recueillis, les principaux partis politiques aspirant à gouverner le Québec continuent d’ignorer ce qu’il qualifie de crise permanente du logement.  « Près d’un ménage locataire du Québec sur cinq a des besoins impérieux de logement parce que son loyer est trop cher, parce que son logement est trop petit, non adapté à ses besoins ou encore insalubre; ce n’est pas marginal! », s’exclame Véronique Laflamme, porte-parole du regroupement, précisant qu’à Montréal seulement, on en compte 100 000 dans cette situation Lire la suite »

Une centaine de personnes roulent et marchent de Laval à Montréal pour du logement accessible – Marche de Villes en villages pour le droit au logement

Montréal, 12 septembre 2018 –Des membres du FRAPRU, d’Ex aequo ainsi qu’une quinzaine d’organismes et de regroupements de défense des droits des personnes en situation de handicap rouleront et marcheront 20 km pour rappeler aux gouvernements fédéral et provincial que la participation pleine et entière à la vie citoyenne, économique, sociale et culturelle de plusieurs centaines de milliers de québécoisEs dépend de logements universellement accessibles, adaptés, supervisés ainsi que de services à domicile publics. Cet événement est une des journées thématiques organisées dans le cadre de la Marche De villes en villages pour le droit au logement du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Cette marche de 550 km  vise à interpeller les gouvernements sur les graves dénis du droit au logement qui perdurent au Québec. Lire la suite »

Une marche historique de 28 jours pour le droit au logement débute devant le Parlement canadien

Ottawa, le 2 septembre 2018 – C’est aujourd’hui que débute dans la capitale fédérale la marche De villes en villages pour le droit au logement, organisée par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Plus de 250 personnes provenant de l’Outaouais, Montréal, Québec, l’Estrie, la Montérégie et le Bas-Saint-Laurent ont donné le coup d’envoi à la marche de 550 km qui prendra fin à Québec le 29 septembre. Cette mobilisation, la plus ambitieuse des 40 ans d’histoire du FRAPRU, vise à mettre en lumière les graves dénis du droit au logement qui sévissent au Québec et au Canada, à sensibiliser la population et à réclamer des investissements suffisants de la part des gouvernements afin d’y mettre un terme.

Devant le Parlement, la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme, a interpellé le gouvernement Trudeau afin qu’il reconnaisse formellement le droit au logement Lire la suite »

Une lanterne avec les paroles de personnes mal-logées installée devant le Parlement canadien.

À la veille du grand départ de la marche De villes en villages pour le droit au logement, demain à 10h30, une grande lanterne avec les paroles de personnes mal-logées est installée devant le Parlement canadien.

La lanterne géante, produite par l’artiste engagée Claude Majeau a été réalisé avec les dessins et les mots de 80 personnes mal logées.

Lors d’une série d’activités exploratoires sur la thématique des états de manque produit par les difficiles conditions de logement, les participantes et participants ont réalisé de petites lanternes chinoises.

Tout comme l’expression « éclairer la lanterne de quelqu’un », le projet « Lumière sur le droit au logement » vise à faire comprendre la dure réalité des personnes mal logées au Québec autrement que par des statistiques.

Espérons que le gouvernement Trudeau fasse davantage pour répondre à l’espoir de toutes ces personnes  mal-logé.e.s ou itinérantes d’avoir enfin un logement social !

Tout au long de la marche, les lanternes géantes veilleront à ce que la situation des mal-logées soit visible dans les différentes régions du Québec.

Pour en savoir plus sur les lanternes: http://www.frapru.qc.ca/lanternes/
Pour tout savoir sur la programmation de la marche: http://www.frapru.qc.ca/category/marche2018/programmation/

More infos in English about the March: https://bit.ly/2wqOG7f

#DeVillesEnVillages

Programmation hebdomadaire de la marche

Vous trouverez la programmation hebdomadaire des journées de marche ci-bas. Pour un aperçu rapide, il est aussi possible de consulter le calendrier résumé des 28 jours de la marche. Vous pouvez aussi avoir plus d’informations sur les journées thématiques ou les manifestations et rassemblements à portée nationale, organisés dans le cadre de la marche. 

Télécharger le calendrier de la semaine 3 (dernière mise à jour le 19 septembre 2018)

Lire la suite »

Grande marche entre Ottawa et Québec: De villes en villages pour le droit au logement

Le FRAPRU organise une grande marche, d’Ottawa à Québec, du 2 au 29 septembre 2018. Intitulée  « De villes en villages pour le droit au logement », il s’agit d’un parcours de plus de 550 km ; c’est sans doute son projet le plus ambitieux. Toutes les personnes ayant à cœur le droit au logement sont invitées à s’y joindre pour une ou plusieurs journées. Plus de 550 groupes sociaux ont appuyé cet événement

L’objectif est d’interpeler les deux paliers de gouvernement sur les graves dénis du droit au logement qui accablent les ménages locataires à faible revenu et sur l’insuffisance des investissements dans le domaine du logement social.

Plus de détails sur la marche, dans la section dédiée. On peut notamment y consulter la programmation complète.

Le droit au logement est malmené

Selon le recensement de 2016, 244 120 ménages locataires  ménages locataires du Québec ont des besoins impérieux de logement parce qu’ils vivent dans des logements trop chers, en mauvais état, voire insalubres, ou trop petits. Ces mauvaises conditions de logement ont des impacts directs sur leur sécurité, leur santé et la pleine jouissance de leurs droits.

Les gouvernements n’investissement pas à la hauteur des besoins

Depuis 5 ans, seulement 9953 nouveaux logements sociaux on été livrés au Québec, alors que près de 40 000 ménages sont inscrits sur une liste d’attente pour un logement public (HLM), sans compter tous ceux espérant obtenir un logement dans une coopérative ou un OSBL d’habitation.

En 2018, Québec n’a budgété que 273 millions $, pour réaliser 3000 nouveaux logements sociaux, malgré des surplus de 4,4 milliards $ l’année précédente et une remise de 2,3 milliards $ en baisses d’impôts. Son manque d’investissements dans le logement social n’est donc pas un problème d’argent, mais bien de volonté politique.

Du côté d’Ottawa, la majorité des sommes allouées dans la Stratégie canadienne sur le logement seront dépensées après les élections, dans un deuxième mandat hypothétique du gouvernement Trudeau. Il fait attendre inutilement les ménages mal-logés et les personnes sans-abris. On ne sait pas quelle part sera allouée au développement de nouveaux logements sociaux et à l’aide aux ménages à faible revenu.

La marche « De villes en villages pour le droit au logement » vise à :

  • rendre visible les problèmes des personnes mal-logées;
  • renforcer les solidarités entre locataires, avec la population et les groupes alliés du mouvement pour le droit au logement ;
  • obtenir des gouvernements fédéral et québécois des investissements suffisants pour répondre aux besoins les plus urgents, c’est-à-dire réaliser, au Québec, 50 000 nouveaux logements sociaux, en 5 ans.

Ensemble, on avance!

Le 2 septembre 2018, des marcheuses et des marcheurs donneront le coup d’envoi en partant de la Colline parlementaire, à Ottawa. Leur programme est de marcher de 15 à 25 km par jour.

La marche s’arrêtera dans une cinquantaine  de villes et villages du Québec. Une carte web illustre son itinéraire:

Des activités sont prévues tout au long du parcours, dont une mobilisation à mi-chemin, à Montréal, le 13 septembre. La marche culmine en une grande manifestation de clôture à Québec, le samedi 29 septembre, à la veille des élections générales et de la Journée mondiale de l’habitat.

Pourquoi marcher 550km? 

Pourquoi marcher 550 km pour le droit au logement? Dans le cadre de sa campagne Le logement un droit, le FRAPRU est allé, à la fin de l’été 2017, dans 5 villes, pour recueillir des informations sur l’état du droit au logement et des témoignages de ménages mal-logés. Des dizaines de locataires ont témoigné de leurs besoins criants d’un logement adéquat et abordable. Une vidéo réalisée par Les Alters Citoyens donne un aperçu des témoignages recueillis à cette occasion et des conséquences du mal-logement sur les premières personnes concernées. La vidéo, de 5 minutes est sur You Tube.

Tout le matériel d’information et de mobilisation pour la marche est disponible ici

-> http://www.frapru.qc.ca/grandemarche-mobilisation/

Événement facebook pour l’ensemble des journées de la marche

-> https://www.facebook.com/events/400741063680333/

Des appuis majeurs

La marche obtient l’appui de 46 organisations nationales et plus de 500 groupes locaux et régionaux de différentes régions.  Si votre organisation souhaite ajouter son nom aux appuis, contactez-nous!

Dossier noir Logement et pauvreté 2018

Le FRAPRU publie aujourd’hui la 7ème édition du Dossier noir logement et la pauvreté au Québec . Rédigé à partir des données du recensement mené par Statistique Canada en 2016, il dresse le portrait de la situation du logement au Québec.  Il s’attarde plus particulièrement aux dénis du droit au logement vécus par les ménages pauvres, les femmes, les personnes seules et aînées, les familles monoparentales, les ménages récemment immigrés, les Autochtones, les personnes en situation de handicap et les jeunes.  Il jette également un coup d’œil sur l’état du droit au logement et l’avenir du logement social.