Bulletin 142 – Les ménages mal logés ne peuvent plus attendre

Le bulletin numéro 142 du FRAPRU est sorti des presses. Vous pouvez le consulter en ligne ici.

Bulletin 142 – Les ménages mal logés ne peuvent plus attendre

Le bulletin numéro 142 du FRAPRU est sorti des presses. Vous pouvez le consulter en ligne ici.

Tournée du Québec pour du logement social, du 13 novembre 2022 au 16 février 2023

Face au manque d'ambition manifeste de François Legault et de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour répondre aux besoins criants des ménages locataires mal logés, le FRAPRU entreprend une tournée des régions du Québec, au départ de Montréal le 13 novembre 2022 jusqu'à une grande manifestation nationale à la mi-février 2023, à Québec, pour le ramener à ses responsabilités. Il réclamera au moins 50 000 logements sociaux en 5 ans !!!

Tournée du Québec pour du logement social, du 13 novembre 2022 au 16 février 2023

Face au manque d'ambition manifeste de François Legault et de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour répondre aux besoins criants des ménages locataires mal logés, le FRAPRU entreprend une tournée des régions du Québec, au départ de Montréal le 13 novembre 2022 jusqu'à une grande manifestation nationale à la mi-février 2023, à Québec, pour le ramener à ses responsabilités. Il réclamera au moins 50 000 logements sociaux en 5 ans !!!

Des animations pour du logement social maintenant !

Afin d’illustrer les crises du logement qui sévissent et s’enracinent au Québec, le FRAPRU a créé une série de court métrages d’animation. Ces vidéos démontrent que ce sont de véritables drames humains qui se vivent quand le droit au logement est mis à mal. Le gouvernement du Québec n'a pas le droit d'abandonner les ménages locataires à faible et modeste revenus à la violence de leur situation. Ça prend du logement social maintenant !

Des animations pour du logement social maintenant !

Afin d’illustrer les crises du logement qui sévissent et s’enracinent au Québec, le FRAPRU a créé une série de court métrages d’animation. Ces vidéos démontrent que ce sont de véritables drames humains qui se vivent quand le droit au logement est mis à mal. Le gouvernement du Québec n'a pas le droit d'abandonner les ménages locataires à faible et modeste revenus à la violence de leur situation. Ça prend du logement social maintenant !