camp pour le droit au logement

Matériel de mobilisation
Affiche
Dépliant
Tract
Bandeau
Logo du camp
Signature
Logo Camp Les gouvernements canadiens et québécois doivent investir dans le logement social. Mais l’avenir qu’ils lui réservent est plus qu’incertain. Supposément au nom du déficit zéro, le gouvernement provincial de Philippe Couillard vient de sacrifier la moitié des unités de logement social, déjà largement insuffisantes, qui seront réalisées au Québec. En coupant 1500 logements sociaux et en les remplaçant par une forme d’aide passant essentiellement par le marché privé, il amorce la privatisation de l'aide au logement. De son côté, le gouvernement fédéral continue de mettre fin aux subventions qu’il verse depuis des décennies aux logements sociaux existants pour réduire les loyers des locataires à faible revenu qui y habitent. En 2015, plus de 2000 logements coopératifs du Québec perdront ainsi leurs subventions fédérales, ce qui se traduira par des augmentations de loyer importantes. Le FRAPRU organise un Camp pour le droit au logement, au centre-ville de Montréal, à partir du 21 mai prochain. D’une durée indéterminée, ce camp sera le point culminant d’un hiver et d’un printemps de lutte pour sauver le logement social et de la campagne Le logement, un droit. Plus d’une centaine de personnes, mal-logées, itinérantes ou militantes, dont des personnes en situation de handicap et des enfants, occuperont un terrain bien en vue du cœur de Montréal. Elles y organiseront des activités de toutes sortes, ouvertes à la population. Une grande manifestation donnera le coup d’envoi de l’évènement, elle débutera le 21 mai, à 13h00, au Square Dorchester. Déjà plus d'une quarantaine de personnalités ont donné leur appui Camp pour le droit au logement et ont signé une déclaration d'appui. Plus d'une trentaine de grandes organisations sociales et de regroupements québécois et montréalais ont également appuyé le camp, ainsi que des réseaux de solidarité internationale. Matériel de mobilisation à télécharger:  

Le Camp se termine, la lutte pour le droit au logement se poursuit!

Montréal, le 24 mai 2015 – Après s’être installé à trois reprises sur des terrains publics du centre-ville de Montréal et en avoir été évincé à chaque fois par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le FRAPRU a mis fin au Camp pour le droit, amorcé le 21 mai, au logement, lors d’un […]

Lire la suite »

Au terme d’une journée de camp itinérant, le FRAPRU réinstalle ses tentes

Montréal, le 23 mai 2015 – Au terme d’une journée de camp itinérant, le Front d’action populaire en réaménagement urbain a de nouveau installé ses tentes, cette fois, à 16 heures, dans un parc situé à côté de la Grande Bibliothèque, rue Berri, en face du Terminus d’autobus. C’est la troisième fois depuis le 21 […]

Lire la suite »
25662566 25432543 25232523 25122512 24672467 24272427 24032403 23802380
Horaire du camp
Jeudi 21 maiVendredi 22 mai
13h : Manifestation, départ au Square Dorchester10h30 : DÉPART d’un contingent pour la manifestation « Sauvons l’Hôtel-Dieu »
17h00 : Émission de CKUT, en direct du Camp13h15 : Atelier « Lutte des chômeurs et des chômeuses » (MAC de Montréal et Comité chômage de l’Est de Montréal) et atelier « Réalité et luttes des femmes autochtones » (Femmes Autochtones du Québec)
21h : Projections15h : Atelier « Aide sociale : connaître ses droits! » (Services juridiques communautaires de Pte-St-Charles et Atelier « À qui la ville : Lutte à la gentrification » (À qui la ville?)
18h30 : CONFÉRENCE « Répression politique et judiciaire » (Céline Bellot, professeure à l’UdM, Brice Olivier-Dansereau, Commission populaire sur la répression politique et Julien Villeneuve, professeur de philosophie)
20h45 : Spectacle de musique
Samedi 23 maiDimanche 24 mai
7h45 : DÉPART pour action ciblant le gouv. fédéral et Denis Lebel, ministre conservateur et lieutenant pour le Québec10h : DÉPART pour une action festive
9h45 : Atelier « Itinérance : Déconstruire les préjugés » (RAPSIM) et Atelier « Au cœur du développement de nos villes : les grandes industries ou les citoyen.nes? L’Abitibi à titre d’exemple » (Association des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue)13h15 : Droit au logement, discussion animée par François Saillant
11h : DÉPART pour une action ciblant le premier ministre Couillard et le gouvernement du Québec15h15 : Atelier « ABC des droits des locataires » (RCLALQ)
13h : DÉPART d’un contingent pour la Manif festive et familiale contre l’austérité des Parents contre l’austérité (rassemblement au parc Sir-Wilfrid-Laurier)
15h15 : Atelier « Bâtir une coop! » et DÉPART pour Visite guidée sur le logement (Comité logement Ville-Marie)
18h30 : CONFÉRENCE « Austérité et capitalisme » (Éve-Lyne Couturier de l’IRIS, Claude Vaillancourt, d’ATTAC-Québec, Ianik Marcil)
21h : Présentation sur les luttes pour le logement social (Bernard Vallée)
Lundi 25 mai
10h : Atelier « Austérité et environnement » (Bruno Massé, Regroupement québécois des groupes écologistes)
L'horaire n'est plus à jour, consultez notre page Facebook.
Lire la déclaration d'appui
Quarante personnalités publiques du Québec ont donné leur appui au camp, en signant une déclaration d'appui
Parce que le logement est un besoin essentiel ; Parce que logement est un droit déterminant sur la réalisation d’autres droits, comme celui à la santé; Parce que l’Organisation des nations unies (ONU) définit le droit au logement comme étant le « droit à un lieu où l’on peut vivre en sécurité dans la paix et dans la dignité » ; Parce qu’en ratifiant des pactes internationaux de l’ONU, les gouvernements du Québec et du Canada se sont engagés à réaliser le droit au logement sur leur territoire, au meilleur de leur capacité; Parce que, selon le gouvernement fédéral, plus de 1 ½ million de ménages canadiens ont des besoins impérieux de logement et qu’au Québec, 227 835 ménages locataires doivent consacrer plus de la moitié de leur revenu pour se loger, au détriment de leurs autres besoins essentiels, comme la nourriture, les médicaments et les fournitures scolaires des enfants; Parce que le logement social, via ses trois formules (coopérative, sans but lucratif et les habitations à loyer modiques publiques), demeure la seule avenue garantissant à toutes et à tous, quel que soit son revenu, le droit à un logement convenable, à un prix réellement abordable, en dehors de la logique du profit, et cela de manière durable; Nous, citoyennes et citoyens concernéEs et , tenons à rendre public l’appui que nous apportons au Camp pour le droit au logement, organisé par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), qui se tiendra au centre-ville de Montréal, à partir du 21 mai 2015. Ce campement mettra en lumière les différents problèmes de logement vécus au Québec, notamment par les familles et les personnes à faible revenu, celles qui sont aînées ou handicapées, les sans abri et les Autochtones. Comme citoyennes et citoyens du Québec et du Canada, nous nous inquiétons de l’augmentation du nombre de personnes et de ménages qui n’arrivent plus à se loger convenablement parce que les loyers sont trop élevés, au delà de leur capacité de payer, parce que dans la plupart des grands centres urbains, le nombre de grands logements familiaux demeurent insuffisant, parce que dans bien des villes l’état des logements locatifs se détériore, ce qui oblige des ménages à vivre dans des conditions telles d’insalubrité que la santé des plus vulnérables est compromise. Nous sommes scandalisés par l’aggravation du problème de l’itinérance qui touche notamment de plus en plus de femmes et de jeunes. À l’occasion du Camp du FRAPRU, nous ne pouvons passer sous silence les déplorables conditions de logement vécues par les peuples autochtones. Nous pensons enfin que les gouvernements doivent se préoccuper davantage de tous ces problèmes, entre autres en augmentant leurs investissements dans de nouveaux logements sociaux et en poursuivant leurs subventions à long terme aux logements sociaux existants. Nous espérons que le fait d’associer nos noms au Camp pour le droit au logement de mai 2015 contribuera à en faire un succès. En toute solidarité,
  1. Anarchopanda
  2. François Avard, auteur
  3. Normand Baillargeon, professeur et auteur
  4. Paule Baillargeon, actrice et réalisatrice
  5. Frédéric Barbusci, acteur et auteur
  6. Marc Béland, acteur
  7. Xavier Brouillette, enseignant et chroniqueur
  8. Sophie Caron, comédienne
  9. Paule-Andrée Cassidy, chanteuse
  10. Salomé Corbo, comédienne
  11. Michel Côté, acteur
  12. Michèle Deslauriers, actrice
  13. Lise Dion, humoriste et actrice
  14. Bernard Émond, cinéaste
  15. Philippe Falardeau, cinéaste
  16. Marie-Thérèse Fortin, comédienne
  17. Margie Gillis, chorégraphe et danseuse
  18. Noémie Godin-Vigneau, actrice
  19. Francine Grimaldi, chroniqueuse
  20. Andrée Lachapelle, actrice
  21. Robert Lalonde, écrivain et acteur
  22. Ève Lamont, réalisatrice
  23. Claude Laroche, acteur
  24. Hugo Latulippe, cinéaste
  25. Véronique Le Flaguais, actrice
  26. Sylvie Legault, actrice
  27. Robert Lepage, auteur et metteur en scène
  28. Alexis Martin, acteur et dramaturge
  29. Marie Michaud, actrice
  30. Ali (Webster) N'diaye, rappeur
  31. Christian Nadeau, professeur et philosophe
  32. François-Étienne Paré, acteur et animateur
  33. Gilles Renaud, acteur
  34. Judi Richards, auteure-compositrice-interprète
  35. Chloé Sainte-Marie, chanteuse et actrice
  36. Samian, rappeur
  37. Michel Seymour, professeur et philosophe
  38. Réjean Thomas, médecin
  39. Sylvie Tremblay, chanteuse et comédienne
  40. Christian Vanasse, humoriste et auteur
 
Les organisations ainsi que les regroupements québécois et montréalais suivants ont appuyé le Camp pour le droit au logement
À ce jour, en plus  de la quarantaine de personnalités publiques et des appuis internationaux, une vingtaine d'organisations sociales québécoises et de regroupements montréalais ont appuyé le Camp pour le droit au logement
  1. Alternatives
  2. Association des groupes de ressources techniques du Québec
  3. ATTAC-Québec
  4. Association pour une solidarité syndicale étudiante
  5. Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF)
  6. Centrale des syndicats du Québec (CSQ)
  7. Chantier de l'économie sociale
  8. Clinique Droits Devant
  9. Coalition montréalaise des Tables de quartier
  10. Collectif pour un Québec sans pauvreté
  11. Confédération des syndicats nationaux (CSN)
  12. Fédération des coopératives d'habitation intermunicipale du Montréal métropolitain (FÉCHIMM)
  13. Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ)
  14. Fédération des femmes du Québec
  15. Fédération des locataires de HLM du Québec
  16. Fédération des travailleurs du Québec (FIQ)
  17. Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec(FIQ)
  18. Front commun des personnes assistées sociales du Québec
  19. Jeunes médecins pour la santé publique
  20. L’R des centres de femmes
  21. Ligue des droits et libertés
  22. Médecins du Monde Canada
  23. Médecins québécois pour le régime public
  24. Mouvement Action-Chômage  de Montréal
  25. Mouvement d'éducation populaire et d'action communautaire du Québec
  26. Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale
  27. Regroupement des Auberges du coeur du Québec
  28. Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal
  29. Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA)
  30. Réseau québécois des OSBL d'habitation (RQOH)
  31. Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal
  32. Réseau SOLIDARITÉ itinérance du Québec
  33. Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)
  34. TROVEP de Montréal
  35. Union des travailleurs et travailleuses accidentés de Montréal
Des réseaux internationaux et des organisations de lutte pour le droit au logement et le droit à la terre d'autres pays appuient le Camp pour le droit au logement
Des réseaux internationaux et des organisations de lutte pour le droit au logement et le droit à la terre d'autres pays et d'autres provinces du Canada appuient le Camp pour le droit au logement:
  1. Association internationale des techniciens, experts et chercheurs (AITEC)
  2. Habitat International Coalition (HIC)
  3. Réseau international No Vox
  4. Association HALEM - France
  5. Association Namangzenga de Nagrin - Burkina Faso
  6. Association NoVox Burkina
  7. Association Rata Malgré du Burkina
  8. Associazione Inquilini Abitanti (AS.I.A MILANO USB) - Milan, Italie
  9. ATTAC-France
  10. Canadian Mental Health Association, Interlake - Manitoba
  11. Coordination des associations des Boulmiougou - Burkina Faso
  12. Fédération Droit au logement - France
  13. HABITA, Association pour le droit au logement et à la ville - Lisbonne, Portugal
  14. Mouvement des sans voix du Bénin
  15. Mouvement  des Sans Voix / No-Vox Togo
  16. Ontario Coalition Against Poverty (OCAP) - Ontario
  17. Plataforma de Afectados por la Hipoteca  (PAH) (Association des victimes des crédits hypothécaires )- Espagne
  18. Right to Housing Coalition - Winnipeg
  19. Take Back the Land - États-Unis
  20. Union des Associations et Coordinations d’Association pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis (UCADDDD) - Mali