Lumière sur le droit au logement: projet d’art militant

Dans le cadre de sa marche De villes en villages pour le droit au logement, amorcée à Ottawa le 2 septembre 2018 et qui se termine à Québec le 29 septembre, le FRAPRU mène un projet d’art participatif et collectif sous le thème Lumière sur le droit au logement.

Ce projet est réalisé en collaboration avec l’artiste Claude Majeau, engagée depuis de nombreuses années dans la lutte pour le droit au logement et contre l’itinérance, et avec le concours de la fondation Engrenage noir / ROUAGE.

Claude Majeau a réalisé des œuvres, sous forme de grandes lanternes à partir des dessins et des mots de 80 personnes mal logées provenant de 8 régions différentes du Québec.  Lors d’une série d’activités exploratoires sur la thématique des états de manque produit par leurs conditions de logement, les participantes et les participants ont d’abord confectionné des petites lanternes chinoises qui ont inspirées les grandes lanternes de Claude.  Celles-ci ont sont dévoilées et déposées cet automne dans les différentes régions, en marge de la grande marche du FRAPRU.

Tout comme dans l’expression « éclairer la lanterne de quelqu’un », les lanternes visent à rendre visibles les dures conséquences des problèmes de logement, tant au niveau économique, social, familial, qu’émotifs, autrement que par des statistiques.

Tout au long de la marche, les lanternes veilleront à ce que la situation des mal-logéEs soit visible dans les différentes régions du Québec, incluant celle qui ne sont pas sur son parcours.

Ottawa
La lanterne gatinoise a été déposée la veille du départ de la marche, le 1er septembre 2018, devant le Parlement fédéral.  Elle a donné le coup d’envoi de la marche De villes en villages pour le droit au logement.

Rimouski
Puis, le Comité logement Rimouski-Neigette a déposé sa lanterne sur le Place des anciens combattants, le 5 septembre 2018.  Elle y est restée durant quelques jours, à la vue des passants et des passantes.

Lire un article du journal L’Avantage.

Rouyn-Noranda
C’est le 9 septembre 2018, que les militantes et les militants de l’Association des locataires de l’Abitibi-Témiscamingue et Claude Majeau ont porté et déposé la lanterne abitibienne sur la Place de la Citoyenneté et de la Coopération.

Montréal
Le 13 septembre 2018, lors du passage de la marche dans la métropole, les membres du FRAPRU de Montréal et l’artiste sont allés déposés leur lanterne au Métro Lionel-Groulx, en face des bureaux de comtés des députéEs libéraux Dominique Anglade et Marc Miller.

Longueuil
Le 15 septembre, accompagnés de Claude Majeau, le Comité logement Beauharnois, le Comité logement Rive-Sud et La Maison La Virevolte ont dévoilé leur lanterne montérégienne  sur le site du Collège Édouard Montpetit, là où se sont arrêtéEs les marcheurs et les marcheuses du FRAPRU.

Saguenay
C’est le 17 septembre que des membres de Loge m’entraide, également accompagnés de Claude Majeau, sont allés déposer la lanterne saguenéenne à la Place des citoyens, au cœur de la ville.

Trois-Rivières
Le dévoilement de la lanterne trifluvienne aura lieu le samedi 22 septembre.  Un cortège de militantes et de militants du comité logement partira vers 18h30, du Parc Champlain, pour se rendre à COMSEP, là où dormira bon nombre de marcheurs et de marcheuses.  La lanterne restera dans ce lieu animé jusqu’à l’arrivée de la marche à Québec, le 29.

Québec
Le vendredi 28 septembre 2018, en fin de soirée, des membres du FRAPRU procèderont au dépôt symbolique d’une lanterne « provinciale », c’est-à-dire illustrant toute l’ampleur et toute la complexité des problèmes de logement vécus au Québec, devant l’Assemblée nationale.  Ce dévoilement annoncera l’arrivée de la marche, le lendemain, au même endroit.  À deux jours de la Journée mondiale de l’Habitat et du scrutin, la lanterne portera également la revendication principale des mal-logéEs réuniEs autour du FRAPRU :  des investissements suffisants de la part de Québec pour réaliser 50 000 logements sociaux en 5 ans, afin de répondre aux besoins les plus urgents!

  • ••

D’autres dépôts de lanterne auront également lieu durant les semaines suivantes, à Sherbrooke et à Gatineau.  L’Association des locataires de Sherbrooke et Logemen’occupe en profiteront pour interpeler le nouveau gouvernement élu à Québec et obtenir de sa part un budget pour le logement social qui soit à la hauteur des besoins.