La crise du logement doit être une priorité de Québec! Actions locales du FRAPRU

Alors que des centaines de ménages locataires risquent de se retrouver à sans logis, à quinze jours du 1er juillet, les groupes membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) intensifient leur mobilisation pour demander au gouvernement Legault de faire plus pour mettre fin à la crise du logement, avec une série d’actions débutant aujourd’hui et se terminant à la veille de l’énoncé économique du 19 juin.

Trouver un logement est semé d’embûches dans plusieurs villes, à cause de la crise sanitaire et de la pénurie de logements, mais aussi parce que l’aide promise n’est pas au rendez-vous. Dans plusieurs municipalités, les mesures d’aide d’urgence annoncées n’ont pas encore été offertes aux ménages locataires n’ayant toujours pas trouvé de logement, que ce soit en raison d’une reprise de possession, d’une « réno-viction » ou parce qu’ils n’ont pas pu renouveler le bail d’un logement devenu trop cher, trop petit ou insalubre. Les comités logement membres du FRAPRU manifesteront donc à divers endroits, dans les prochains jours, pour interpeller Québec.

À quelques jours de dépôt du prochain énoncé économique, le FRAPRU et ses membres demanderont au gouvernement Legault de profiter de son plan de relance post-pandémie pour financer un grand chantier de logement social, nécessaire à la sortie de la crise du logement et pour venir en aide aux locataires ayant perdu leur emploi qui s’ajoutent aux milliers qui avaient déjà des besoins urgents.

Les consignes de sécurité sanitaire seront respectées durant les actions. Les militantes et les militants porteront des masques aux couleurs du FRAPRU.

L’horaire complet est disponible ici : https://www.frapru.qc.ca/event/actionslocalesjuin2020/