Le logement social : un service essentiel

Pour endiguer la propagation de la COVID-19, le premier ministre François Legault a ordonné la fermeture de tous les commerces et entreprises non essentiels. Initialement décrétée jusqu’au 13 avril, celle-ci a été prolongée jusqu’au 4 mai prochain. À cette occasion, le gouvernement a établi une Liste des services et activités commerciales essentiels. Se trouve sur cette liste les « fournisseurs de biens et services pour les citoyens démunis ». Autrement dit, les services de la Société d’Habitation du Québec (SHQ), des Offices municipales d’Habitation (OMH) et des gestionnaires de logements sociaux et communautaires du Québec sont considérés comme essentiels !

La SHQ va donc poursuivre ses activités (avancement des projets) en lien avec le programme AccèsLogis (seul programme au Québec permettant le développement du logement social), tout en tenant compte de l’évolution des directives gouvernementales.

Les services dans les HLM sont maintenus, même si possiblement réduits.

Après plusieurs jours de pression de la Fédération des locataires de HLM du Québec (FLHLMQ), la ministre Andrée Laforest a (enfin) confirmé, le 17 avril 2020, la mise en place de mesures pour mieux protéger les locataires de HLM, notamment:

  • le renouvellement automatique des baux sans indexation dans les HLM;
  • la disponibilité de produits sanitaires adéquats aux rez-de-chaussée des bâtiments;
  • la gratuité du service de buanderie.

Le 13 mai 2020, la Société d’habitation du Québec (SHQ) a publié ses consignes concernant le calcul des loyers pour les baux des logements à loyer modique (LLM), incluant les HLM et ceux avec supplément au loyer. Ces directives concerne non seulement les locataires actuelLEs dont le bail doit être renouvelé, mais également ceux qui emménageront bientôt dans un logement social. Pour en savoir plus, c’est ici.

Si vous avez besoin d’information ou souhaitez faire une demande de HLM contactez l’OMH de votre région.

Diminution des revenus des ménages habitant les logements sociaux bénéficiant d’un supplément au loyer

Un ménage locataire ou une personne occupant un logement social qui bénéficie d’un supplément au loyer et qui connaît une diminution de revenus peut demander un recalcul de son loyer.

Afin d’accélérer le processus de révision du loyer, la transmission des pièces justificatives aux offices d’habitation peut exceptionnellement se faire par la poste ou par voie électronique (courriels, photos de documents, etc.).  Les locataires dans cette situation doivent idéalement en faire la demande dans le mois qui suit le changement.

Si vous avez des questions sur vos droits et recours comme ménage locataire, nous vous invitons à contacter le comité logement de votre secteur.

Aussi, si vous êtes locataire ? Vous avez un problème de logement ou des préoccupations en lien avec votre logement ? Prenez quelques minutes pour répondre à ce sondage !