NON à la privatisation de l’aide au logement

La mise à jour économique et financière (minibudget) du 25 novembre du gouvernement de François Legault contient une attaque frontale contre le logement social, sous-financé depuis des années.

Il prévoit un nouveau programme de logements « abordables » axé sur le financement du marché privé, en remplacement d’AccèsLogis et pas un sou n’est prévu pour celui-ci, le seul programme québécois permettant encore le développement de logements sociaux et communautaires.

Il est inacceptable que le gouvernement détourne les fonds du logement social et communautaire au profit du privé, alors que la pénurie de logements locatifs et la hausse rapide du coût des loyers frappe les locataires du Québec. Non à la privatisation des programmes sociaux !

Québec doit corriger le tir sans plus attendre, en ajoutant dans son prochain budget toutes les sommes requises pour lancer une nouvelle programmation d’AccèsLogis, de 10 000 unités dès cette année.

Il ne faut pas laisser passer ça!

Avec l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, la Confédération québécoise des coopératives d’habitation, la Fédération des locataires de HLM du Québec et le Réseau québécois des OSBL d’habitation, participe à une opération de visibilité.

Nous vous invitons à rendre visible votre opposition à cette privatisation inacceptable des politiques d’aide au logement et interpeller le gouvernement du Québec, en utilisant la vignette suivante, dans vos bulletins interne, sur vos suites web, sur vos réseaux sociaux.

Matériel à télécharger:

Le FRAPRU compte aussi sur la solidarité de ses membres et de ses groupes alliés pour mener une campagne éclair de lettres de protestation au Ministre des Finances. Contactez-nous pour y participer.