Communiqués

Pénurie de logement et gentrification à Montréal : Les membres du FRAPRU déterminés à obtenir des logements sociaux !

Montréal, le 15 avril 2019 – Alors que Montréal fait face à une pénurie de logements locatifs et que la spéculation immobilière fait bondir le prix du logement, les membres montréalais du FRAPRU revendiquent des investissements en logement social à la hauteur des besoins. Que ce soit pour dénoncer les reprises de possessions factices, la transformation de logements modestes en condos, l’accaparement de logements par les plateformes touristiques comme Airbnb, la discrimination effrontée lors de la location qui est pratiquée contre les ménages avec enfants et les personnes racisées, ou encore la main mise des propriétaires et des promoteurs sur le développement résidentiel, les groupes montréalais du FRAPRU organisent, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15 juin, une série de dix (10) actions, dans différents quartiers. Lire la suite »

Le FRAPRU dénonce la discrimination et revendique du logement social pour tous et toutes

Montréal, le 6 avril 2019 – Alors que la région métropolitaine de Montréal fait face à une pénurie de logements locatifs, le FRAPRU dénonce la discrimination dans l’accès au logement. Répondant à l’appel du regroupement, quelques centaines de personnes manifestent cet après-midi, à Montréal, dans le quartier Saint-Michel, pour revendiquer le respect du droit au logement pour tous et toutes.

Le regroupement rappelle que les ménages locataires issus de l’immigration et les personnes racisées payent généralement plus cher que les ménages non-immigrants. Ils sont également plus nombreux à vivre dans un logement de taille insuffisante et sont victimes de discrimination dans la recherche de logement. Lire la suite »

Le FRAPRU: 40 ans de luttes pour le droit au logement

Montréal, le 25 mars 2019 – Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) célèbre ses 40 ans !  Quarante ans de dénonciations du mal-logement qui sévit dans plusieurs coins du Québec; 40 ans d’inaction des gouvernements; 40 ans de résistance pour que le droit au logement soit reconnu et mis en œuvre; 40 ans de lutte pour gagner des logements sociaux à l’arrachée, afin que tout un chacun puisse vivre dans la dignité et en sécurité, quelque soit son revenu.  Pour illustrer son combat et témoigner des luttes menées, le regroupement a produit et diffuse, ces jours-ci, une brochure et un documentaire. Lire la suite »

Un budget injuste qui ferme les yeux devant une crise du logement bien réelle

Québec, le 21 mars 2019 – Alors qu’une pénurie de logements frappe déjà plusieurs villes québécoises, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) dénonce avec véhémence le choix du gouvernement Legault de ne pas financer de nouvelles unités de logement social pour la première fois depuis la création du programme AccèsLogis. « C’est complètement irresponsable » commente Véronique Laflamme, la porte-parole du FRAPRU. Le regroupement est malgré tout soulagé que le budget prévoit des sommes pour permettre la réalisation une partie des logements sociaux et communautaires déjà annoncés dans les budgets québécois des dernières années et annonce du même souffle l’amélioration d’AccèsLogis. Lire la suite »

Dernier budget Morneau avant les élections: Les libéraux n’auront finalement pas livré la marchandise en matière de logement social

Montréal, le 19 mars 2019 Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) est amèrement déçu que le ministre des Finances, Bill Morneau, et le premier ministre, Justin Trudeau, n’aient dédié aucune somme au financement du logement social dans leur dernier budget avant les élections. Alors que plusieurs villes québécoises se dirigent vers une pénurie de logements locatifs et que le nombre de ménages locataires mal-logés se comptent par centaines de milliers, le FRAPRU considère que le gouvernement Trudeau a manqué l’occasion de contribuer à redresser la situation. « C’était le budget de la dernière chance et il n’a pas du tout été à la hauteur des besoins et des objectifs ambitieux énoncés dans la Stratégie nationale sur le logement, lancée il y a 18 mois par les Libéraux », commente Véronique Laflamme, la porte-parole du FRAPRU. Lire la suite »

Budget Morneau du 19 mars: Logement social: maintenant ou jamais!

Montréal, le 18 mars 2019 – Les attentes du FRAPRU sont élevées envers le dernier budget fédéral, avant les élections, qui sera présenté demain par Bill Morneau. Selon le regroupement pour le droit au logement, c’est le budget de la dernière chance et il espère qu’il soit à la hauteur des besoins et des objectifs ambitieux énoncés dans la Stratégie nationale sur le logement, lancée il y a 18 mois par les Libéraux.

« Jusqu’à maintenant, malgré leurs promesses, les Libéraux n’ont pas réussi à améliorer la situation du logement, surtout à cause de la lenteur et de l’insuffisance des investissements qu’ils ont prévus dans le logement social », soutient Véronique Laflamme, la porte-parole du FRAPRU. Lire la suite »

Logement et pauvreté des femmes : les inégalités persistent!

Sur la photo: Lucie Uwineza, intervenante à la Maison du réconfort; Manon Monastesse de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes; Céline Magontier du FRAPRU et Louise Riendeau du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale

Montréal, le 3 mars 2019 — À cinq jours de la Journée internationale des droits des femmes, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC) et la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) unissent leurs voix pour dénoncer les problèmes de logement qui affligent les femmes locataires. Même si leur situation continue de s’améliorer, ce que démontre le 5ème dossier noir Femmes, logement et pauvreté publié par le FRAPRU, les inégalités restent tenaces. Lire la suite »

Dossier noir Logement et pauvreté : Les locataires de Sainte-Foy parmi les plus affectés par les problèmes de logement

Québec, le 12 février 2019 –À Sainte-Foy et à Sillery, près de quatre ménages locataires sur 10 paient un loyer trop élevé par rapport à leur revenu. C’est ce que révèlent les chiffres rendus publics aujourd’hui par le Comité d’aide aux locataires (CLAL) du secteur ouest de Québec et le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Ce dernier a dévoilé les statistiques locales de son septième Dossier noir sur le logement et la pauvreté, compilées à partir de données, pour la plupart inédites, du recensement mené en 2016 par Statistique Canada.

Même si, globalement, leur situation s’est améliorée entre les deux derniers recensements, les ménages locataires de Sainte-Foy sont proportionnellement plus nombreux que dans le reste de la ville, et même que dans l’ensemble du Québec, à se trouver en grande difficulté parce que leur loyer accapare une part démesurée de leur budget. Lire la suite »

Manifestation aux bureaux de François Legault: Le FRAPRU réclame un « vrai changement » en matière de logement !

Montréal, le 7 février 2019 – À l’appel du FRAPRU, quelques centaines de personnes en provenance de Montréal, Gatineau, Sherbrooke, Québec, Châteauguay, Longueuil, Sorel-Tracy et Rouyn-Noranda ont manifesté dans les rues du centre-ville de la métropole ce matin. À quelques semaines de son premier budget, le regroupement pour le droit au logement demande au gouvernement Legault de relancer de manière ambitieuse le programme AccèsLogis et de réinvestir dans le logement social, afin de contrer la pénurie de logement locatifs qui atteint déjà plusieurs villes.

Sous le thème du jeu Serpents et échelles les manifestantes et manifestants ont illustré les conséquences des obstacles qui s’opposent à la réalisation de logements sociaux, en raison de l’insuffisance du financement d’AccèsLogis. Les principaux paramètres du seul programme permettant de développer des logements coopératifs et sans but lucratif n’ont pratiquement pas été indexés depuis 2009. Selon le FRAPRU, non seulement le nombre de logements sociaux budgétés annuellement depuis 10 ans est insuffisant, mais une  proportion considérable des unités annoncées n’a pas être réalisée. Lire la suite »

Logement et pauvreté: De nouvelles données confirment le besoin pressant de logements sociaux à Sherbrooke

Sherbrooke, le 29 janvier 2019 — Les locataires de Sherbrooke sont parmi les plus pauvres au Québec et c’est d’abord l’insuffisance de revenus qui explique leurs problèmes de logement.  C’est un des constats faits par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et l’Association des locataires de Sherbrooke, lors de la présentation de données locales du recensement de 2016, que le FRAPRU a obtenues spécialement de Statistique Canada.  Lire la suite »