Communiqués

Comité d’accueil du FRAPRU pour Justin Trudeau dans le quartier Saint-Sauveur à Québec

Québec, le 19 juillet 2017 – Un comité d’accueil de membres du FRAPRU à Québec, dont le Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS), attendait le premier ministre Justin Trudeau et le ministre responsable du Développement social, Jean-Yves Duclos, lors de leur passage au Patro Laval dans le quartier Saint-Sauveur cet après-midi. À quelques semaines du dépôt attendu de la première Stratégie canadienne sur le logement les militantes et militants pour le droit au logement voulaient rappeler au premier ministre qu’il s’agit d’une occasion à ne pas manquer pour améliorer les conditions de logement des personnes mal-logées du Québec et du quartier. 18 480 ménages locataires de Québec paient actuellement plus de la moitié de leur revenu pour se loger, dont 940 dans Saint-Sauveur.

« On veut réitérer la vision que nous avons défendue lors des consultations sur la future Stratégie canadienne sur le logement menées dans les derniers mois : pour régler les problèmes de logement des personnes mal logées de notre quartier, ça ne prend pas que du logement dit abordable, mais du logement social. Plusieurs ont répété la même chose aux quatre coins du Québec. On veut que le premier ministre nous confirme que ce sera pris en compte dans l’élaboration de sa stratégie », explique Éloïse Gaudreau, animatrice-coordinatrice au CCCQSS. Le logement social est la seule solution permettant aux ménages à plus faible revenu de diminuer leur taux d’effort au logement, ce de façon permanente rappelle-t-elle. Le FRAPRU et ses groupes membres à Québec revendiquent que la Stratégie canadienne reconnaisse formellement le droit au logement, assure le financement massif, à la hauteur des besoins, de nouveaux logements sociaux et confirme, sans plus tarder, la poursuite des subventions à long terme versées aux locataires à faible revenu qui habitent dans les logements sociaux qu’Ottawa a participé à réaliser avant 1994. Lire la suite »

Mise en œuvre du programme Objectif emploi: Une approche contraignante et punitive qui ne règle rien

Québec, le 12 juillet 2017 – Le gouvernement du Québec vient de dévoiler le projet de règlement qui vise, notamment, la mise en œuvre du programme Objectif emploi. Celui-ci confirme que les personnes qui feront une première demande d’aide sociale devront obligatoirement participer à ce programme et que, si elles ne le font pas d’une façon jugée satisfaisante, leur prestation sera coupée d’un montant pouvant aller jusqu’à 224 $.

Pour Serge Petitclerc, du Collectif pour un Québec sans pauvreté et co-porte-parole de la Coalition Objectif Dignité, « L’attitude du gouvernement est très contradictoire. Le ministre Blais nous promet depuis le début un meilleur accompagnement pour les personnes, mais le projet de règlement ne donne pas de détails sur les modalités de cet accompagnement, ni même sur le processus d’élaboration des plans d’intégration en emploi. Au contraire, son règlement parle essentiellement des sanctions financières qui seront imposées aux personnes qui ne seront pas en mesure de se conformer aux exigences du programme Objectif emploi. » Lire la suite »

Au lendemain de la journée nationale de déménagements – Deux regroupements nationaux de défense des droits des locataires réclament la reconnaissance formelle du droit au logement

Montréal, le 2 juillet 2017 – Au lendemain de la grande journée de déménagements, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) réclament des mesures concrètes pour améliorer les conditions de vie des ménages locataires. Alors que les ministres responsables de l’habitation à Ottawa et à Québec disent vouloir faire mieux, les deux regroupements les pressent d’investir sérieusement dans le développement de nouveaux logements sociaux et demandent à Québec de se doter d’un véritable contrôle des loyers. Lire la suite »

Consultation estivale à l’aide sociale sur le programme Objectif emploi: Le ministre Blais poursuit son projet néfaste

Québec, le 29 juin 2017 – Après des mois d’attente, le gouvernement québécois a annoncé que c’est finalement le 12 juillet qu’il dévoilera son projet de modification du Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles, afin de mettre en place le programme Objectif emploi. Et malgré toutes les interventions dénonçant les effets négatifs qu’aura le caractère obligatoire de ce nouveau programme, et les pénalités financières qui y seront associées, le ministre François Blais décide tout de même d’aller de l’avant avec un projet aussi néfaste. Lire la suite »

Nouveaux pouvoirs de la métropole : Le FRAPRU exige une réserve de sites pour le logement social

Montréal, le 17 juin 2017 – Alors que le maire Coderre vient de promettre que le logement sera une priorité de la toute première politique de développement social de la Ville, les groupes membres montréalais du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’impatientent. Rassemblés devant la résidence du maire, dans l’arrondissement Montréal-Nord, ils le pressent de s’engager à constituer sans plus tarder une réserve de bâtiments et de terrains pour de futurs projets de logements sociaux. Lire la suite »

Droit au logement dans les régions: Le FRAPRU réclame des logements sociaux partout au Québec

Montréal, le 24 mai 2017 –  À l’occasion de la troisième journée d’occupations du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), un campement a été installé ce matin à Rouyn-Noranda. Le FRAPRU met ainsi en lumière la réalité particulière vécue dans les régions excentriques. « Les besoins sont grands dans les régions éloignées des grands centres; pourtant, les nouveaux logements sociaux s’y développent au compte-goutte », indique Véronique Laflamme, porte-parole du regroupement. Elle précise que le programme AccèsLogis ne tient actuellement pas compte des réalités régionales et que les mêmes difficultés de développement des logements sociaux sont rencontrées en Abitibi, sur la Côte-Nord et en Gaspésie, où la coordonnatrice du FRAPRU participera demain au Colloque régional en habitation sociale et communautaire.

Les activités économiques dans les régions éloignées ont des conséquences réelles sur la négation de leur droit au logement, constate le FRAPRU. « En Abitibi, les booms économiques des dernières années ont fait augmenter le coût des loyers et les grands logements demeurent rares. En Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, la sécurité d’occupation des locataires est souvent compromise par le tourisme », explique Véronique Laflamme. Afin que les locataires à faible et modeste revenus vivant hors des grands centres puissent se loger décemment, de manière abordable, ils doivent avoir accès à des logements coopératifs ou sans but lucratif. « Non seulement les coûts de réalisation reconnus par le programme AccèsLogis n’ont pas été indexés depuis 2009, mais les mesures d’aide aux régions dites éloignées ont été coupées », rappelle Véronique Laflamme. Le FRAPRU demande au ministre responsable de l’habitation, Martin Coiteux, d’améliorer le programme et de le bonifier, afin qu’il réponde aux besoins, partout au Québec. Lire la suite »

Série d’occupations de terrains et de bâtiments: le FRAPRU maintient la pression pour le logement social

Montréal, le 23 mai 2017 – Tout en dénonçant la répression policière inouïe dont ses membres et les personnes alliés ont fait l’objet à Montréal, hier, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) poursuit aujourd’hui sa série d’occupations pour obtenir des investissements plus ambitieux en matière de logement social. Réunis sous la bannière « Pour du logement social, ici! », les groupes des différentes régions exigent des gouvernements Couillard et Trudeau qu’ils s’engagent pour le droit au logement. À Montréal, une nouvelle occupation vient de débuter dans un bâtiment vacant depuis plusieurs années de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, situé au 60, rue Milton. Lire la suite »

Des occupations du FRAPRU débutent à Montréal, Québec et Sherbrooke

Montréal et Québec, le 22 mai 2017 – Les membres du FRAPRU de Montréal, Québec et Sherbrooke ont débuté à 15h00 une série d’occupations de bâtiments et de terrains.

À Montréal, après une manifestation de quelques centaines de personnes dans les rues du centre-ville, le bâtiment de l’ancien Hôpital de la Miséricorde, appartenant au gouvernement du Québec a été investi, mais a été immédiatement sévèrement réprimé par le Service de police de Montréal (SPVM). Le FRAPRU dénonce l’intervention policière en cours et s’inquiète particulièrement pour les personnes en situation d’handicap, les personnes âgées et les jeunes enfants pris en souricière à l’intérieur.

À Sherbrooke, une manifestation vient également de s’arrêter sur un terrain vacant du centre-ville, où une trentaine de personnes sont en train de s’installer pour plusieurs jours. À Québec, avec l’appui de quelques dizaines de sympathisants et sympathisantes, des membres du FRAPRU de la région occupent une des nombreuses maisons vacantes des terrains militaires de Sainte-Foy; les groupes prennent au mot le gouvernement de Justin Trudeau qui disait, dans son dernier budget, vouloir rendre « des terrains et des bâtiments excédentaires du gouvernement fédéral accessibles, à coût faible ou nul, aux fournisseurs de logements ». D’autres actions du même type se succèderont en Montérégie, en Abitibi et dans le Bas-du-Fleuve dans le courant de la semaine.

Lire la suite »

Les groupes membres du FRAPRU à Québec occupent une maison vacante des terrains militaires de Sainte-Foy

Québec, le 22 mai 2017–  Dans le cadre d’une série d’actions régionales du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), des membres du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste, du Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur et du Comité logement d’aide aux locataires occupent, depuis 15h, une maison vacante des terrains militaires de Sainte-Foy, située au 2590, rue Pierre-Martin. Rappelons que la plupart des maisons du site sont vides depuis plusieurs années.

Les groupes logement prennent au mot le gouvernement de Justin Trudeau qui disait, dans son dernier budget, avoir « une occasion unique de contribuer directement à la création de nouveaux logements abordables et de logements sociaux » en rendant « des terres et des bâtiments excédentaires du gouvernement fédéral accessibles, à coût faible ou nul, aux fournisseurs de logements ». Ils réclament non seulement des logements sociaux sur le site, mais également une contribution d’Ottawa au financement de projets d’habitation sociale.

Un moment décisif pour le droit au logement Lire la suite »

Le FRAPRU occupera des terrains et des bâtiments dans différentes villes

Montréal, le 15 mai 2017 – Le FRAPRU a annoncé ce matin une série d’occupations de terrains et de bâtiments qui débuteront le 22 mai, dans différentes régions, sous le thème « Pour du logement social, ici! ». Il était accompagné de locataires qui ont témoigné de leur besoin urgent de logements sociaux. Alors que le gouvernement québécois poursuit la révision de ses approches en habitation et que celui de Justin Trudeau a promis une Stratégie canadienne sur le logement pour l’automne, le FRAPRU, déçu par leurs derniers budgets, veut les convaincre de l’urgence de mieux mettre en œuvre le droit au logement. Pour y arriver, ils doivent relancer le développement du logement social partout au Québec, affirme le regroupement. Lire la suite »