Communiqués

Rapports de la SCHL sur le marché locatif: La pénurie de logements s’aggrave au Québec

Montréal, le 15 janvier 2020 — Les Rapports sur le marché locatif, publiés ce matin par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), confirment que la pénurie de logement s’est aggravée depuis l’an passé, au Québec. Selon le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), au-delà d’une pénurie de logements, c’est bien d’une crise généralisée dont il s’agit. Le taux général de logements inoccupés, qui était de 2,3% à l’automne 2018, est maintenant à 1,8 % dans la province et a diminué dans toutes les régions métropolitaines. Conséquence directe de cette rareté : l’explosion du prix des loyers, les propriétaires profitant du peu d’offres pour exiger des augmentations abusives de loyer.

Lire la suite »

Journée internationale des migrants: Québec doit rendre accessible le logement social pour tous et toutes

Montréal, le 18 décembre 2019 – À l’occasion de la Journée internationale des migrant.e.s décrétée par les Nations unies et visant notamment à rappeler l’importance de protéger les droits des personnes réfugiées et des migrantes, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI), le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC), le Bureau Info Logement (BIL) du Centre éducatif communautaire René Goupil et Solidarité sans frontières (SSF) dénoncent les dénis du droit au logement que ces personnes subissent, au Québec, et demandent que tous et toutes puissent avoir accès au logement social, peu importe leur statut d’immigration.

Lire la suite »

Journée internationale des migrantes: Des organisations demandent un accès au logement social pour tous et toutes

Montréal, le 18 décembre 2019 – À l’occasion de la Journée internationale des migrants décrétée par les Nations unies, des organisations unissent leur voix afin de mettre en lumière la détérioration de l’accès à un logement décent pour les personnes réfugiées, les locataires à statut irrégulier ou sans statut et revendiquer l’accès au logement social pour toutes et tous, peu importe le statut migratoire.

À cette occasion, le FRAPRU lancera une déclaration pour le droit au logement, un droit pour tous et toutes.

En résumé :

Quoi : Conférence de presse

Quand : 18 décembre 2019, à 13h30

Où : Salle communautaire d’Inter-loge, 2125 rue Ste-Catherine Est, Montréal

Qui :

Véronique Laflamme, porte-parole du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Stephan Reichhold, directeur général de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes

Louise Riendeau, coresponsable des dossiers politiques, Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale

Olivier Vézina, responsable du Bureau Info Logement au Centre éducatif Communautaire René Goupil

Amy Darwish, membre de Solidarité sans frontières 

– 30 –

Crise du logement et itinérance doivent être des priorités du gouvernement Trudeau

Ottawa, le 10 décembre 2019 – Alors que la journée internationale des droits humains est soulignée à travers le monde, plus de 200 membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et du Réseau SOLIDARITÉ itinérance du Québec (RSIQ) de l’Outaouais, de Montréal et de la Montérégie ont manifesté à Ottawa cet après-midi pour rappeler au gouvernement canadien ses obligations. Ils demandent au gouvernement de Justin Trudeau et aux partis d’opposition de faire de la crise du logement et de l’itinérance qui sévissent au Québec et dans le reste du Canada des vraies priorités. Les deux regroupements réclament de nouveaux investissements dans le budget que le gouvernement minoritaire doit négocier avec les partis d’opposition.

Alors que les campements de personnes en situation d’itinérance, comme celui derrière la station Bayview à Ottawa, se multiplient à travers le Canada, et que les refuges débordent dans plusieurs villes du Québec, le FRAPRU et le RSIQ s’inquiètent de l’aggravation rapide des problèmes de logement et d’itinérance visible et cachée qu’entraîne la pénurie de logements locatifs. Déjà, lors du dernier recensement de 2016, 1,2 million de ménages locataires du Canada, dont 244 120 du Québec, avaient des besoins impérieux de logement, parce qu’ils vivaient dans un logement trop cher, trop petit ou insalubre. À travers le pays, les banques alimentaires constatent une hausse de la fréquentation, imputée à la cherté du coût des logements.

Lire la suite »

Quebec Networks Call on Trudeau to Make Housing Crisis and Homelessness a Priority

Ottawa, 10 December 2019 – More than 200 members of FRAPRU (the popular action front for urban redevelopment) and RSIQ (the Quebec homelessness solidarity network), from Outaouais, Montreal and Monteregie, demonstrated in Ottawa this afternoon, just days after Parliament resumed. They demanded that the Trudeau government and opposition parties make the housing and homelessness crisis raging in Quebec and the rest of Canada a real priority. The two networks demanded new budgetary investments which the minority government will have to negotiate with opposition parties.

Lire la suite »

Crise du logement et de l’itinérance: Le FRAPRU et le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec manifestent à Ottawa /// Housing and homelessness crisis: Housing right organizations, FRAPRU and the Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec, will be protesting in Ottawa

Invitation aux médias / Media advisory

English below

Montréal, le 9 décembre 2019 – Alors que la saison hivernale met en lumière les besoins criants des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir au Québec et au Canada et que la crise du logement fait de plus en plus de personnes mal-logées, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et le Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec (RSIQ) pressent le gouvernement libéral de Justin Trudeau de prévoir dans son prochain budget des investissements spécialement dédiés au développement de nouveaux logements sociaux; ils demandent aussi une augmentation des sommes prévues pour la remise en état des HLM, et de celles dédiées au programme fédéral de lutte à l’itinérance, Vers un chez-soi, sans imposition d’orientations pour permettre de prendre en considération la diversité des parcours d’itinérance.

Quelques jours après la reprise des travaux parlementaires, ils manifesteront à Ottawa ce mardi 10 décembre, avec plus de 200 personnes mal-logées, en situation d’itinérance ou à risque de le devenir de Gatineau, Montréal et de la Montérégie.

En résumé :

Quoi : Manifestation

Quand : 10 décembre 2019

Horaire :

12h15 : Point de presse sur la situation en Outaouais avec Logemen’Occupe et le Collectif régional Collectif de lutte à l’itinérance en Outaouais, en présence de plusieurs dizaines de personnes se préparant à aller manifester, à la salle Campus 3, 196 Notre-Dame, à Gatineau

13h15 : Point de presse du FRAPRU et du RSIQ, au Parc de la Confédération (au coin Nord-Est de Laurier et Elgin), à Ottawa

13h30 : Début du rassemblement, Parc de la Confédération (au coin Nord-Est de Laurier et Elgin)

13h45 : Départ de la manifestation en direction du bureau du Premier ministre

14h30 : Arrivée devant le bureau du Premier ministre et discours

– 30 –

Montréal, december 9th 2019 – As the winter season arises, the glaring needs of homeless people and at risk of becoming homeless in Quebec and Canada are rapidly rising.   The housing crisis is forcing the most vulnerable citizens to be in a homeless situation, the Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) and Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec (RSIQ) urges the Liberal government of Justin Trudeau to increase the investment towards social housing in its next planned budget; they also ask for an increase in the amounts provided for the revitalisation and basic upkeep of public housing, and those dedicated to the federal homelessness program, At home, without imposing any guidelines to take into account the diversity of the homeless situation.

A few days after the resumption of parliamentary procedures, more than 200 low-income tenants, homeless people and activists for the right to housing from Gatineau, Montreal and Montérégie will protest in Ottawa on Tuesday, December 10th.

In short:

What: Protest

When:  Tuesday, December 10, 2019

Schedule:

1:15 pm: Press briefing at Confederation Park (corner of northeast Laurier and Elgin),     Ottawa

1:30 pm: Beginning of the gathering, Confederation Park (at the north-east corner          of Laurier and Elgin)

1:45 pm: Departure of the march towards the Prime Minister’s office      

2.30 pm: Arrival in front of the Prime Minister’s Office and speech

-30-

Infos:

Véronique Laflamme, FRAPRU : 514 522-1010; 418 956-3403 (cell.)

Laury Bacro, Réseau SOLIDARITÉ Itinérance du Québec : bureau : 514 861-0202, cell. : 514 662-4733

Le FRAPRU, le RAIIQ et le RGF-CN pressent la Ville de Québec d’adopter rapidement des politiques structurantes pour favoriser le logement social

Québec, le 22 novembre 2019 – Alors que la Ville de Québec doit présenter incessamment son projet de politique d’habitation, le FRAPRU, le Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ) et le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (RGF-CN) joignent leur voix. Les regroupements demandent à la Ville d’adopter sans tarder des politiques structurantes pour assurer le développement de logements sociaux, partout où il y a des besoins, notamment dans les secteurs convoités par les promoteurs immobiliers.

Lire la suite »

Le Comité Maison de chambres de Québec premier récipiendaire du Prix François Saillant – Reconnaître l’action collective pour faire du droit au logement une réalité

Québec, le 5 novembre 2019 – La première initiative primée dans le cadre du prix François Saillant a été dévoilé cet après-midi à Québec, lors du 13e Rendez-vous de l’habitation organisé par la Société d’Habitation du Québec. C’est le Comité Maison de chambres de Québec (CMCQ) qui remporte le prix de 2019, pour son projet Ma chambre, mes droits – De l’information portant sur les droits, recours et responsabilités des personnes vivant en chambre et conçue par un groupe d’experts de vécu habitant ou ayant habité en chambre, accompagnés de partenaires.

Lire la suite »

Manque de logements sociaux et communautaires : des mesures fortes réclamées

Québec, le 4 novembre 2019 – Une coalition regroupant l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, la Confédération des coopératives d’habitation du Québec, le Front d’action population en réaménagement urbain (FRAPRU), le Regroupement des offices d’habitation du Québec ainsi que le Réseau québécois des OSBL d’habitation, s’est exprimée d’une seule voix ce matin pour réclamer des actions à la hauteur des défis en matière de logement. « À son arrivée en fonction, le gouvernement a démontré sa volonté de concrétiser les projets de logements sociaux déjà prévus, mais qui n’ont pas été réalisés en raison d’un manque de financement public. Nous lui demandons aujourd’hui de faire un pas de plus et de mettre en place un financement réellement adéquat et durable pour le développement du logement social au Québec », a appelé la coalition d’organismes.

Lire la suite »

Règlement pour une métropole mixte – Montréal: Ville inclusive ou exclusive ?

Montréal, le 24 octobre 2019 – Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) est entendu par l’Office de consultation public de Montréal (OCPM), cet après-midi, afin de présenter son mémoire au sujet du règlement pour une métropole mixte de la Ville de Montréal. En continuité avec la Stratégie d’inclusion en vigueur depuis 2005, ce règlement vise à améliorer l’offre de logement, en contraignant les promoteurs immobiliers à inclure des logements sociaux, abordables et familiaux dans leurs projets résidentiels, sans être limités aux projets nécessitant une modification dérogatoire. Bien que celui-ci représente une avancée selon le regroupement, il soulève questions et inquiétudes quant à sa capacité à répondre aux besoins des ménages montréalais, alors que 70% d’entre eux estiment que le logement est inabordable à Montréal[1].

Lire la suite »