Communiqués

1er juillet – Un plan d’action qui illustre l’urgence d’agir pour contrer la crise du logement

Montréal, le 11 juin 2021 – À 3 semaines du 1er juillet, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) est soulagé que la ministre de l’Habitation Andrée Laforest ait enfin annoncé ce matin son plan d’action en vue du 1er juillet, ce qu’il réclamait depuis plusieurs semaines. Même s’il accueille positivement les améliorations aux programme québécois d’aide d’urgence, le regroupement pour le droit au logement déplore qu’il arrive tardivement et espère que les mesures annoncées pourront être mises en œuvre rapidement et se rendre aux locataires ayant actuellement de la difficulté à se reloger dans différentes villes du Québec. « Pour un plan d’action musclé contre la crise du logement, il faut mettre en place des mesures structurantes, ce qui fait toujours défaut, et il faut le financement immédiat d’un nombre supplémentaire de logements sociaux », réagit la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme.

Lire la suite »

Le gouvernement fédéral doit reprendre le rôle qu’il a longuement joué en logement social

Montréal, le 10 juin 2020 – À l’approche d’une éventuelle élection fédérale, le FRAPRU presse Ottawa de reprendre le rôle moteur qu’il a historiquement joué dans le financement de nouveaux logements sociaux. Selon l’organisme, cette nécessité s’impose en raison de la crise actuelle du logement et des dommages causés par le retrait fédéral du financement de nouveaux logements sociaux à partir du début des années 1990. Une brochure publiée par le FRAPRU estime à 80 000 le nombre de logements publics, coopératifs et sans but lucratif dont le Québec a été privé en raison de ce désengagement unilatéral de la part d’Ottawa.

Lire la suite »

Le Comité logement du Plateau Mont-Royal récipiendaire du prix François Saillant pour son projet de reconversion de l’ancienne Institution des Sourdes

Montréal, le 18 mai 2021 – Le prix François Saillant, visant à reconnaître une action collective participant à l’avancement du droit au logement au Québec, est attribué au Comité logement du Plateau Mont-Royal pour son initiative de reconversion de l’ancienne Institution des Sourdes et Muettes, située sur la rue Saint-Denis, à Montréal. Cet organisme sans but lucratif (OSBL) d’habitation est directement associé à la communauté sourde. L’annonce en a été faite lors du 14e Rendez-vous de l’habitation organisé de manière virtuelle par la Société d’habitation du Québec.

Vidéo de présentation du projet:

Lire la suite »

Les groupes du FRAPRU à Québec demandent des investissements supplémentaires immédiats dans le logement social

Québec, le 13 mai 2021 – À l’appel des groupes du FRAPRU à Québec, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste (Compop), le Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur (CCCQSS) et le Comité logement d’aide de Québec ouest (CLAQO) et leurs allié·e·s se sont mobilisés aujourd’hui devant l’Assemblée nationale et dans différents quartiers du la Ville de Québec pour dénoncer les conséquences de l’abandon du logement au seul marché privé. Ils ont réclamé le respect du droit au logement et ont exigé de Québec des investissements supplémentaires dans le programme AccèsLogis.

Lire la suite »

Crise du logement : Action logement Lanaudière installe des tentes devant le bureau de circonscription de François Legault

L’Assomption, le 12 mai 2021 – Alors que le gouvernement Legault s’obstine à nier une crise du logement pourtant bien réelle à Lanaudière et ailleurs au Québec, Action-Logement Lanaudière a tenu cet après-midi un campement symbolique devant le bureau de comté du premier ministre, François Legault, à L’Assomption. Cette mobilisation a été tenue dans le cadre d’une semaine d’actions régionales du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) afin d’obtenir des investissements supplémentaires immédiats dans le logement social. Alors que le premier ministre François Legault déclarait la semaine dernière à l’Assemblée nationale, en parlant du programme AccèsLogis : « s’il faut en faire plus, on va en faire plus », les organismes en défense du droit au logement, l’exhortent à procéder sans plus attendre pour répondre aux besoins les plus criants.

Lire la suite »

Crise du logement : «le gouvernement Legault doit descendre de sa tour d’ivoire», clame le FRAPRU

Montréal, le 8 mai 2021 – Alors que le gouvernement Legault s’obstine à nier une crise du logement pourtant bien réelle au Québec, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) lance une série d’actions régionales afin d’obtenir des investissements supplémentaires dans le logement social. Cet après-midi, 250 militantes et de militants pour le droit au logement ont manifesté dans les rues du Sud-Ouest de la métropole, secteur montréalais où le loyer moyen a le plus augmenté en un an. Alors que le premier ministre François Legault déclarait la semaine dernière à l’Assemblée nationale, en parlant du logement social : « s’il faut en faire plus, on va en faire plus », le FRAPRU et ses groupes membres l’exhortent à procéder sans attendre pour répondre aux besoins les plus criants.

Lire la suite »

Logement social : c’est dès maintenant que François Legault doit en faire plus, selon le FRAPRU

Québec, le 29 avril 2021 — Après avoir entendu les explications du premier ministre François Legault quant à son estimation du prix du loyer médian à Montréal, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) n’est pas rassuré par sa désinvolture quant aux crises du logement vécues actuellement par les locataires du Grand Montréal, mais également de tout le Québec.  En réaction au dernier budget québécois, le FRAPRU déplorait que le gouvernement n’ait pas compris l’urgence d’agir, notamment en matière de financement du logement social. Après avoir entendu le premier ministre affirmer ce matin, en parlant du programme québécois AccèsLogis qui finance la réalisation de coopératives et d’organismes sans but lucratifs d’habitation, que « s’il faut en faire plus, on va en faire plus », le FRAPRU l’enjoint à passer sans plus tarder de la parole aux actes en augmentant le nombre de nouveaux logements sociaux dont la réalisation pourra démarrer cette année.

Oui il y a une crise du logement

Lire la suite »

Réaction du FRAPRU au budget Freeland: Des demi-mesures qui ne répondent pas à tous les besoins urgents de logement

Montréal, le 19 avril 2021 – Même s’il salue l’annonce du financement d’une deuxième phase de l’Initiative de création rapide de logement (ICRL), le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) aurait souhaité que le budget de la ministre Chrystia Freeland contienne des investissements beaucoup plus significatifs et complets en matière d’aide au logement. « On espérait beaucoup mieux, compte tenu de l’adoption récente d’une loi reconnaissant le droit au logement, des promesses du dernier discours du Trône de bonifier la Stratégie sur le logement et des promesses de la nouvelle ministre des Finances disant vouloir reprendre la lutte contre les inégalités sociales », a réagi Véronique Laflamme, la porte-parole du FRAPRU, en ajoutant que le budget présenté aujourd’hui n’est malheureusement pas à la hauteur de la crise actuelle du logement.

Lire la suite »

Un Québec résilient aurait eu besoin de plus d’aide au logement

Québec, le 25 mars 2021 — « Le gouvernement n’a pas compris l’urgence d’agir », telle est la réaction du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) au troisième budget intitulé Un Québec résilient et confiant présenté aujourd’hui par le ministre des Finances, Éric Girard. Selon la porte-parole du regroupement pour le droit au logement, Véronique Laflamme, « pour améliorer la résilience du Québec comme il le prétend, le budget aurait dû prévoir des investissements beaucoup plus ambitieux pour le logement social et annoncer un plan sur plusieurs années ». Le regroupement est d’autant plus déçu que près de la moitié des investissements annoncés proviennent des fonds fédéraux

Alors que la pénurie de logements s’étend dans plusieurs municipalités et que les loyers montent en flèche, le FRAPRU est en partie soulagé que le gouvernement ait prévu le financement de nouvelles unités, comme lui demandaient non seulement les organismes communautaires, mais aussi de nombreuses municipalités. Or, les 500 unités budgétées sont très largement insuffisantes pour répondre rapidement aux besoins urgents des 244 120 ménages locataires qui avaient des besoins impérieux de logement lors du dernier recensement, et ce avant la pandémie et la pénurie des dernières années. « Comparativement aux besoins, ça semble une goutte d’eau Pour les regroupements communautaires en habitation, le seuil minimal était de 5000 nouvelles unités pour la prochaine année. La Ville de Montréal, à elle seule, demandait 1500 unités, pour pouvoir atteindre son objectif de 6000 logements sociaux durant le présent mandat de l’administration Plante, alors que celle de Québec en réclamait 500 par année pour les 5 prochaines années.. Selon le FRAPRU, le manque d’ambition du gouvernement Legault est d’autant plus inexplicable que le Québec disposait d’un montant rétroactif de plus de 132,6 millions $ reçu d’Ottawa, en vertu de la nouvelle Entente Québec-Canada sur le logement.

500 nouvelles unités pour tout le Québec !? Des besoins qui ne peuvent plus attendre

Lire la suite »

Prochain budget du Québec: des investissements nécessaires pour le logement social destiné aux femmes victimes de violence conjugale.

Montréal, le 28 février 2021 —À une semaine de la journée internationale des droits des femmes et à la suite de trois féminicides en contexte conjugal en moins de 3 semaines, ayant arraché à la vie Elisapee Angma, Marly Edouard et Nancy Tremblay, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et l’Alliance des maisons de 2eme étape pour femmes et enfants victimes de violence conjugale (Alliance MH2) lancent un cri du cœur pour le droit au logement des femmes victimes de violence conjugale, particulièrement mal prises en contexte pandémique et de pénurie de logement. Lors d’une conférence de presse, les deux regroupements ont sommé le gouvernement Legault de réagir en annonçant dès son prochain budget, les sommes nécessaires à un grand chantier de logements sociaux et le déblocage de 106 unités en maisons d’hébergement de 2ème étape, en attente d’approbation depuis 1 an et demi.

Lire la suite »